Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MSPLS> Célébration de la Journée mondiale de lutte contre les hépatites virales

La population burundaise a été interpellée à se faire dépister les hépatites

 

DSC 0913En collaboration avec le Rotary club, le Ministère de la santé publique et de la lutte contre le Sida a procédé à la célébration de la Journée mondiale de lutte contre les hépatites virales, le lundi 12 août 2019 à Bujumbura. La population burundaise a été interpellée à se faire dépister les hépatites virales afin de se faire soigner à temps une fois malade. 

 

La journée mondiale de lutte contre les hépatites virales est célébrée dans le monde entier le 28 juillet  de chaque année mais le gouvernement burundais a préféré la célébrer le 12 août 2019. Les cérémonies ont été marquées par  une campagne de dépistage volontaire gratuit des hépatites virales B et C  du 12 au 13 août 2019.Dans son discours de circonstance, le ministre en charge de la santé publique Thaddée Ndikumana a fait savoir que le dépistage a été organisé dans le but de bien célébrer la Journée mondiale de lutte contre les hépatites virales. «Dans le but d’aider la population burundaise qui n’a pas de moyens financiers, nous avons organisé cette journée avec 8 200 kits à notre disposition destinés à faire le dépistage  des hépatites virales B et C», a dit M. Ndikumana.Le gouvernement du Burundi se joint au monde entier pour aboutir à un Burundi sans hépatites virales en 2030. Grâce à la bonne collaboration entre le Burundi et l’Egypte, M.Ndikumana a indiqué qu’il existe des médicaments pour traiter les hépatites virales. C’est pour cette raison que le ministre en charge de la santé publique a interpellé toute la population burundaise à se faire dépister afin de se faire soigner à temps une fois malade.Quant au représentant de l’OMS au Burundi, Kazadi Mulombo, la région africaine de l’OMS, il y a près de soixante onze millions de personnes qui sont affectées par les hépatites virales B et C et plus de deux cent mille meurent chaque année suite aux complications. Des traitements entièrement efficaces existent aujourd’hui, a fait remarquer M. Mulombo.Auparavant, le gouverneur Anna Kemajou Nkodia du district 9150 du Rotary,  qui comprend dix pays africains dont le Burundi, a indiqué que le Rotary est là pour servir les personnes les plus nécessiteuses.

Martin  Karabagega

Ouvrir