Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PARCELLE A PLUSIEURS MENAGES> Difficultés liées au paiement des factures de la Regideso

La mésentente dans la répartition est fréquente

 

IMG 0711Il s'observe souvent des difficultés liées au paiement des factures de la Regideso dans des parcelles à plusieurs ménages. La mésentente entre les membres  dans la répartition est fréquente. C’est en ces termes que le propriétaire d’une parcelle sise à Kinama, Valentin Sinzakaraye, s’est confié au quotidien « Le Renouveau» lors d’un entretien le 10 juillet 2019. 

 

La cohabitation entre les ménages qui louent des maisons dans une  même parcelle est souvent difficile. La mésentente naît souvent lorsqu’il s’agit de payer des factures de la Régideso. Selon M. Sinzakaraye, les ménages n’arrivent pas à s’entendre, étant donné que chacun veut tirer la couverture de son côté en voulant payer moins d’argent que les autres, indépendamment de ses consommations, soit en eau, soit en électricité. En effet, lorsqu’un agent de la Regiseso apporte une facture, les locataires ne s’entendent pas facilement.  M. Sinzakaraye  a indiqué que le payement de ladite facture est subordonné à plusieurs disputes entre locataires. Le propriétaire de cette parcelle déplore le fait qu’on enregistre des arriérés liés au fait qu’il attend une longue période pour que ces derniers puissent parvenir à un compromis.  Il y a même des fois où ils ne payent pas la totalité de la somme due. Cela a pour conséquence de rééchelonner les arriérés. Ce propriétaire de ladite parcelle leur a proposé une formule pour éviter des disputes lors du payement de la facture. D’après lui, il  trouve que la meilleure façon de s’acquitter des factures est d’adopter le système de pourcentage en fonction, d’une part, des lampes et des appareils électroménagers dont chaque locataire dispose et, d’autre part, de savoir la quantité d’eau consommée par jour pour chaque ménage. Selon M. Sinzakaraye, d'autres facteurs qui font que les arriérés apparaissent est le fait que la facture lui parvient tard. Le paiement après les consommations d'eau implique qu'il y a certains locataires qui déménagent sans s'acquitter des montants dus. Le propriétaire de la parcelle a dit qu'en cas pareil, il est obligé lui même de payer ces arriérés pour ne pas pénaliser les locataires restants. M. Sinzakaraye demande à ce que la Regideso instaure des compteurs cash water pour juguler ce problème d'impayés provoquant des conflits entre les cohabitants.

EZECHIEL MISIGARO

Ouvrir