Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PROVINCE DE Ngozi> Séance de moralisation animée par le chef de l’Etat

La population de Ngozi a suivi le message relatif à l’impérialisme et à la culture burundaise

 

DSC 0110 1Le mercredi 10 juillet 2019, le président de la République du Burundi, Pierre Nkurunziza, a animé une séance de moralisation de la société dans la commune Kiremba de la province de Ngozi. La population de Ngozi a suivi les présentations de deux conseillers à la présidence de la République et celui du chef de l’Etat.

 

A la sortie de cette séance qui s`est tenue à huis clos, le porte-parole adjoint du chef de l`Etat, Alain Diomède Nzeyimana, a indiqué que la réunion a débuté par deux exposés faits par deux conseillers principaux à la présidence de la République. L’un portait sur l`impérialisme et l’autre sur la culture burundaise.A la sortie de cette séance qui s`est tenue à huis clos, le porte-parole adjoint du chef de l`Etat, Alain Diomède Nzeyimana, a indiqué que la réunion a débuté par deux exposés faits par deux conseillers principaux à la présidence de la République. L’un portait sur l`impérialisme et l’autre sur la culture burundaise.La première présentation a expliqué 28 articles de la charte de l`impérialisme dont l`objectif principal était de diviser pour régner mais aussi de dominer le peuple africain. Les participants à la séance de moralisation ont été également informés sur les signes qui caractérisent la province de Ngozi, notamment Inarunyonga qui était une personne mythique ; la naissance à Ngozi de Pierre Ngendandumwe et de l`épouse du Prince Louis Rwagasore et bien d`autres signes. Le président Nkurunziza a, quant à lui, parlé de la fondation du royaume du Burundi. Il a également souligné que  beaucoup d`œuvres sont réalisées grâce à une volonté manifeste des Burundais et à un bon leadership. Et de préciser que les Burundais pourront accomplir la vision du fondateur du Burundi, Ntare Rushatsi Cambarantama, selon laquelle l’on combattait pour la dignité du pays mais aussi pour les petits fils d`aujourd`hui.

Eric Mbazumutima

Ouvrir