Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COMMUNE RUGOMBO> Célébration du statut de fin de défécation à l’air libre

Plus de quatre-vingt-cinq pour cent des ménages ont des latrines remplissant les conditions

 

DSC03801Dans le cadre de la mise en exécution du projet « Assainissement total piloté par la communauté (ATPC), la population de la commune Rugombo a célébré, au chef-lieu de cette commune, le lundi 13 mai 2019, le statut de fin de défécation à l’air libre. Le ministre de l’Hydraulique, de l’énergie et des mines, Côme Manirakiza,  a indiqué que 85,7% des ménages de la commune ont des latrines remplissant les conditions. 

 

Dans l’optique de la volonté politique clairement affichée pour relever le défi du secteur de l’assainissement au Burundi, le ministère de l’Hydraulique, de l’énergie et des mines via l’agence burundaise de l’hydraulique et de l’Assainissement en milieu rural (AHAMR), est en train de réaliser un projet de mise en œuvre de l’approche « assainissement total piloté par la communauté (ATPC) dans la commune Rugombo de la province de Cibitoke.  Selon le ministre ayant l’eau dans ses attributions qui avait  rehaussé de sa présence cette célébration, ce projet vise à atteindre et à maintenir le statut de fin de la défécation à l’air libre en menant des activités de construction de latrines familiales et de sensibilisation aux bonnes pratiques d’hygiène sans aucune subvention donnée aux ménages. Il a mentionné que la latrine familiale remplissant toutes les conditions est un vaccin contre toutes les maladies des mains sales, à savoir notamment le choléra, qui a emporté des vies humaines en 2016 en commune Rugombo.Pour éradiquer toutes ces maladies, le ministre Manirakiza a cité certains projets réalisés en commune Rugombo. Dans le domaine de l’eau potable, il y a le canal d’adduction d’eau de Munyika-Rukana de 35 km  contenant 32 robinets, de  Nyaruseke-Rukana de 42 km reliant les communes Mugina et Rugombo, de Rusororo construit dans les travaux de développement communautaire, de Bwayi-Ruseruko et les sept réservoirs d’eau en cours de construction dans l’objectif de prévenir la maladie d’Ebola en communes Buganda et Rugombo. Concernant l’assainissement de base, le ministre Manirakiza a indiqué qu’une latrine a été construite à la frontière Rwanda-Burundi à Ruhwa pour prévenir l’Ebola. De plus, plus de 21 000 latrines ont été construites par les ménages de la commune Rugombo.

Pas d’assainissement de base, pas de développement

Le ministre Manirakiza a fait remarquer qu’avant la mise en place du projet, seuls 400 sur 24 850 ménages de la commune Rugombo, soit 1,6% avaient des latrines. Actuellement,  a révélé le ministre Manirakiza, les statistiques montrent que les chiffres ont monté jusqu’à 21 268 ménages, soit 85,7% au moment où 92,8% possèdent des dispositifs de lavage des mains. Il a rappelé que le manque et/ou le non-usage de bonnes latrines est un frein au développement. En effet selon lui, là où il n’y a pas d’assainissement, il y a la présence de différentes maladies, ce qui provoque l’instabilité de l’économie familiale et du pays en général. En concluant, il a invité tous les secteurs intervenant dans ce domaine de se déclarer et faire leurs activités en se basant sur le plan national de développement du Burundi 2018-2027. Du côté de l’AHAMR, le ministre Manirakiza l’a invitée à fournir beaucoup d’efforts pour maintenir le pas déjà franchi par la commune Rugombo.Quant à l’assistant du ministre de la Santé publique et de la lutte contre le Sida, Dr Joselyne Sanzerugeze, elle a déclaré que l’éradication de la défécation à l’air libre, boire de l’eau propre et se laver les mains avec le savon dans les moments exigés, est une prévention contre toutes les maladies contagieuses à base de manque d’assainissement. Il s’agit, entre autres, de la dysenterie, du choléra, de la typhoïde, du paludisme, etc…  La journée a été clôturée par l’octroi de prix aux gagnants du jeu concours sur l’importance de l’assainissement de base organisé à cet effet.

Vincent Mbonihankuye

Ouvrir