Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Assemblée nationale> Ouverture d’une réunion statutaire de la Commission du développement économique au sein de la CIRGL

Une occasion d’échanger sur les questions d’intégration régionale

 

DSC 0412La troisième réunion statutaire de la Commission du développement économique, de l’intégration régionale et des ressources naturelles du Forum des parlements des Etats membres de la Conférence internationale sur la région des Grands lacs (CIRGL)  s’est tenue, le jeudi 14 mars 2019. Les cérémonies d’ouverture ont été rehaussées par la présence de la Deuxième vice-présidente de l’Assemblée nationale, Jocky Chantal Nkurunziza. Tous les intervenants se sont réjouis de la tenue de cette réunion à Bujumbura.  

 

Dans son discours, Jocky Chantal Nkurunziza a remercié le secrétariat général du Forum pour toutes les actions qu’il ne cesse d’entreprendre afin que les parlements de la Conférence internationale sur la région des Grands lacs participent au processus d’intégration régionale. « Cette troisième réunion, qui s’inscrit dans le prolongement des deux réunions précédentes, offre une nouvelle opportunité d’échanger sur des questions primordiales de l’intégration régionale  et de la réalisation du contenu du pacte de sécurité, la stabilité et le développement dans la région des Grands lacs ainsi que celui de ses protocoles ». Elle a ajouté que c’est aussi une occasion de partager les expériences vécues par les pays membres et les parlements respectifs.Les échanges sur les meilleures pratiques, les défis rencontrés et les enseignements tirés vont permettre d’améliorer le rôle des parlements dans la promotion de l’intégration économique dans la région des Grands lacs. « Comme le monde est devenu un village planétaire dans tous les secteurs, tout pays doit se doter de mécanismes efficaces pour faire face aux effets de cette réalité, notamment, l’intégration régionale et ses atouts », a souligné Mme Jocky Chantal Nkurunziza. 

Le Burundi est fatigué des dénonciations mensongères

D’après Jocky Chantal Nkurunziza, le Burundi est, depuis quelques temps, victime d’une médisance médiatique qui a terni son image. « Plusieurs résolutions ont été adoptées par quelques organismes internationaux en se basant sur des dénonciations mensongères. Le Burundi en est fatigué.  Il est temps que ces organismes reviennent sur leurs décisions et considèrent la situation de paix et de sécurité qui prévaut dans notre pays ».  Elle s’est ainsi réjouie du fait que le Burundi a encore de vrais amis qui n’ont donné aucun crédit aux calomnies racontées en indiquant que le peuple burundais est reconnaissant à l’égard de beaucoup d’acteurs de la Communauté internationale qui l’ont toujours soutenu, notamment la Conférence internationale sur la région des Grands lacs ainsi que son Forum parlementaire. Elle a terminé en indiquant que le Burundi est heureux d’abriter les assises de cette réunion et qu’il serait très ravi d’héberger d’autres réunions des commissions du Forum. La Deuxième vice-présidente de l’Assemblée nationale s’est aussi réjouie que cette réunion se tienne au moment où le Burundi vient de se doter du Plan national de développement, Burundi 2018-2027, dans un contexte mondial d’intégration pour une croissance soutenue. « Le Burundi ambitionne donc de tisser un partenariat solide avec le secteur privé, les pays limitrophes, les pays du continent africain et les autres partenaires traditionnels et non traditionnels du reste du monde ».
Astère Nduwamungu

Ouvrir