Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

UNIVERSITE DU BURUNDI> Atelier régional de lancement officiel du Projet de prévention contre la malaria

Pour la production, la transformation et la commercialisation des huiles essentielles de la cataire

 

DSC06190En collaboration avec le programme bioinnovate africa, l’université du Burundi a organisé du 11 au 13 févier 2019, un atelier régional sur le lancement officiel du Projet sur  la prévention de la malaria à travers les produits naturels dont l’extraction des huiles essentiels de la cataire.  

 

Pour Tatien Masharabu, directeur de la Recherche et de l’innovation, cet atelier vise la prévention contre la malaria à travers les produits naturels notamment à partir de l’extraction des huiles essentiels d’une plante appelé cataire ou Nepeta cataria, son nom scientifique. Il a indiqué que les organisations partenaires de ce projet sont l’université du Burundi, une organisation privée basée en Tanzanie, une organisation privée de l’Ouganda et « karire product » qui est aussi une organisation privée basée au Burundi.En effet, le directeur de la Recherche et de l’innovation a fait savoir que l’organisation bioinnovate africa est une organisation qui œuvre dans le domaine des biosciences.  Et dans le cadre de la promotion de ce domaine, cette organisation a lancé un appel à candidature l’année passée à un projet. Parmi les exigences pour pouvoir participer à cette compétition, il fallait y aller comme un concert. C’est pourquoi l’université du Burundi s’est associée avec ces organisations privées ci-haut citées. M. Masharabu a signalé que ce projet est encore au niveau du stade du  lancement, c’est pourquoi, il a précisé qu’il est prévu une série  d’activités . Il a fait savoir que dans les prochaines étapes, il y a des études préliminaires qui seront menées, des tests d’efficacité qui seront faites et il y aura  même des analyses de marché. Il a précisé que l’ambition pour ce projet est de passer du stade artisanal au stade semi-industriel. C'est-à-dire que les opérateurs de ce projets vont faire tout leur possible afin d’améliorer la production, la  transformation, et la commercialisation des huiles essentiels de la cataire. Il a précisé qu’il y aura des machines qui seront livrées dans le processus de production.  Aussi, il a précisé que ce projet s’aligne sur les agendas globaux de la politique de développement. 

Fidès Ndereyimana

Ouvrir