Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PARLEMENT BURUNDAIS> Retour du président de l’Assemblée nationale de Corée du Sud

Un voyage fructueux pour le Burundi

 

DSC08989La participation du président de l’Assemblée nationale, Pascal Nyabenda,  à la Fédération de paix universelle en Corée du Sud va être bénéfique pour le Burundi aux regards du financement des projets de développement.   

 

Le président de l’Assemblée nationale,  est rentré au pays, le lundi 11 février 2019,   après avoir participé à la Fédération de paix universelle qui s’était tenue à Séoul, en Corée du Sud. D’après lui, c’est une fédération qui est utile pour le Burundi parce que cette organisation prêche à travers les projets de développement.    Il s’agit d’une fédération qui n’est pas très connue au Burundi parce qu’elle est née au mois de juin 2018 quand les dirigeants de cette fédération avaient envoyé une délégation ici au Burundi pour lui faire part de ses activités. Ainsi, il y a eu un groupe de députés et sénateurs burundais qui avaient adhéré  à cette fédération. Le président de l’Assemblée nationale, Pascal Nyabenda avait, à cette occasion, obtenu un certificat qui le nommait comme ambassadeur de la paix. Et c’est pour cette raison qu’il a avait été invité à ce sommet. Il a précisé que c’est la première fois qu’il y participe. Et d’ajouter que c’est une fédération qui a des moyens eu égard  aux personnalités qui étaient invitées audit sommet. Il y avait 120 pays qui étaient représentés à Séoul.   Le minimum pour chaque délégation était de cinq personnes. Pour dire qu’il y avait beaucoup de participants. Et d’autres étaient invités en tant que Sud-coréens. M. Nyabenda a fait savoir que cette fédération ne prêche pas la paix oralement. Quand les membres de cette fédération parlent de la paix, c’est pour dire réellement la paix parce qu’ils soutiennent des projets différents dans  divers pays du monde pour pouvoir faire asseoir effectivement la paix. Les organisateurs ont montré par vidéo beaucoup d’industries qui appartiennent à la fédération en plus des campus universitaires. Et ce sont des institutions qui rapportent beaucoup de moyens à la fédération. Même si le Burundi est membre de cette fédération, a poursuivi M. Nyabenda, il y a certaines conditions que ce dernier n’a pas encore remplies. Des conditions liées au financement aux différents projets qu’on aura présentés. Les parlementaires burundais vont essayer de travailler vite pour que justement on puisse y avoir toutes ces conditions remplies en vue de répondre aux exigences de  cette fédération. Ainsi, le Burundi pourrait bénéficier des moyens financiers pour soutenir différents projets qui sont utiles à la population burundaise.  Le président de l’Assemblée nationale a ajouté que d’autres pays sont en avance en termes des conditions exigées. C’est dans cette perspective que l’actuel président de la Banque africaine de développement a eu le samedi 9 février 2019 un prix à Séoul. Il a eu ce prix parce qu’il avait bien travaillé de façon à transformer les mentalités de différentes personnes surtout quand il était ministre de l’agriculture au Nigéria.   C’est une personnalité qui a une vision pour pouvoir utiliser de l’argent en transformant l’économie. Il y a eu une somalienne qui avait eu un prix parce qu’elle a pu lutter pour les droits des jeunes filles surtout en Somalie et au Soudan où il y a des pratiques de mutilations sexuelles. Pour M. Nyabenda, son déplacement en Corée du Sud a été utile parce qu’il a pu se rendre compte qu’il y a moyen de saisir cette opportunité pour développer notre pays. Ainsi, le Burundi va gagner pas mal de choses. C’est une fédération qui est, somme toute,  utile pour la population burundaise.             

Masta Shabani

Ouvrir