Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

INSTiTUTION DE L’OMBUDSMAN> Audience accordée aux représentants des forces de défense de la région Est et certains habitants de Gatumba

Les habitants bénéficieront librement de leurs propriétés une fois la paix et la sécurité recouvrées

 

DSC 0522L’ombudsman de la république du Burundi, Edouard Nduwimana, a reçu en audience le jeudi 10 janvier 2019,  les représentants des forces  de défense œuvrant dans la région Ouest ainsi que certains des habitants de la zone Gatumba en commune Mutimbuzi de la province de Bujumbura.  Et après avoir été expropriés de leurs terres pendant trois ans, ils ont occupé les terres domaniales d’où l’origine des conflits. 

 

Après avoir écouté, les représentants des corps de défense de la région Ouest ainsi que la délégation qui a représenté les habitants de certains ménages de la zone Gatumba, l’ombusdman du Burundi a indiqué que ces habitants ont été chassés de leurs propriétés, depuis la crise de 2015, suite à l’insécurité qui s’observait dans cette localité. Il a ajouté qu’après avoir constaté que les malfaiteurs qui venaient perturber la paix et la sécurité au Burundi, en provenance de la république démocratique du Congo, passaient par cette localité, le ministère de la Défense nationale et des anciens combattants,  à travers le commandant de cette région militaire a pris la mesure de chasser toutes les populations de cette localité pour des raisons de sécurité.« A la suite de cette situation, les habitants ne peuvent pas être autorisés à y exercer aucune activité jusqu’à la nouvelle décision », a précisé M. Nduwimana.  Au moment où la question du maintien de la paix et de la sécurité concerne tout le monde, et que toutes ces mesures ont été prises pour le bien des populations et du pays,  M. Nduwimana leur a demandé de continuer  à renforcer les comités mixtes de sécurité afin que la paix et la sécurité reviennent à leur état normal dans cette localité. « Et une fois que ces dernières reviendront à la normale, les habitants bénéficieront librement de leurs propriétés», a-t-il promis.

« Actuellement la sécurité est bonne, que les propriétés reviennent dans les mains de leurs propriétaires » 

Venant Nimubona, un des habitants  de Gatumba, qui a représenté la délégation, a d’abord informé que les habitants de cette localité ont utilisé consciemment ces terres domaniales du fait qu’ils ont été chassés de leurs propres propriétés et ont peur de souffrir de la famine avec leurs familles. M. Nimubona a demandé avec insistance à l’ombudsman burundais de plaider  pour que  ces propriétés puissent revenir dans les mains de leurs propriétaires parce qu’actuellement, la sécurité est déjà revenue à la normale dans cette localité. « Il faut que les autorités habiletés nous donnent l’autorisation de réutiliser nos propriétés parce que nos familles souffrent de faim », a-t-il indiqué.                                    

Avit Ndayiragije

Ouvrir