Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Zone Gatumba> Les avis de certains jeunes sur la lutte contre le chômage

Mettre en valeur les connaissances acquises

 

ADADA 0001Certaines jeunes gens de la zone Gatumba tiennent à lutter contre le chômage à travers leurs talents . Ces derniers sont notamment en rapport avec les pièces  théâtrales, les danses, la production de la musique gospel ainsi que les productions cinématographiques…Ils seront appuyés par quelques organisations aussi bien locales qu’étrangères.  

 

Le quotidien Le « Renouveau » a dernièrement suivi, avec intérêt certains jeunes de la zone sur ce qu’ils pensent sur la lutte contre le problème qui les hante en rapport avec le chômage.  Leurs avis et considérations étaient centrés autour d’un jeune qui a plus d’expériences. Il s’agit d’Ezéchiel Nshimirimana, qui conduisait les débats. Tous les jeunes présents à cette rencontre ont été d’avis qu’il est important de mettre en application les connaissances  apprises à l’école. Ils se sont mis d’accord pour former un club qui leur saidera à promouvoir leurs différents talents. Ceux-ci portent sur les pièces  théâtrales, les danses, la production de la musique gospel ainsi que les productions cinématographiques étant donné qu’il existe certaines organisations qui leur  ont promis de les soutenir dans leurs différentes activités. A en croire leurs propos, ils se sont inspirés du discours du président de la République, Pierre Nkurunziza, lorsqu’il  encourageait les jeunes à mettre en valeur leurs talents en formant des associations pouvant leur permettre de subvenir à leurs besoins les plus vitaux. Surtout qu’il est difficile à l’Etat d’offrir des opportunités d’emplois à tous les jeunes. Pour ce faire, ils sont décidés de ne pas croiser les bras pour éviter le risque de devenir des voleurs ou des délinquants. D’après eux, s’ils mettent leurs efforts ensemble, ils pourront gagner le pari. Ezéchiel Nshimirimana a dit aux autres jeunes présents à cette rencontre qu’il appartient au groupe dénommé « Evangelisation of revival  entertainment CO. LTD» où ils sont déjà parvenus à certaines productions cinématographiques. Il a cité «Giza la penzi et Penzi la kweli ». Et d’ajouter qu’il existe un cinéma en préparation ayant pour titre « Step mother ». Il est pour le moment question de les vulgariser. 

Masta Shabani

Ouvrir