Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PROVINCE DE KAYANZA> Réunion du chef de l’Etat burundais avec les gouverneurs de province

Pour échanger et évaluer la situation socio-politico-économique et sécuritaire du pays

 

DSC02721 1Le président de la république du Burundi, Pierre Nkurunziza, a tenu, le mardi 9 octobre 2018, en commune Muruta de la   province de Kayanza,  une réunion à l’intention de tous les gouverneurs de province. Cette réunion était organisée dans le cadre d’évaluer la situation  socio-politico-économique et sécuritaire du pays.  Même si certains problèmes liés à la perturbation de la sécurité s’observent quelques fois, en général, la situation sécuritaire est bonne sur toute l’étendue du territoire national. 

 

Dans son mot  d’accueil, Anicet Ndayizeye, gouverneur de la province de Kayanza, a informé que la situation sécuritaire est  en général bonne au niveau de toute la province, même certains cas de tueries ont été dernièrement observés dans la commune Kabarore de cette même province. A cela, il a signalé un homme et sa femme qui ont été tués le 19 septembre de cette année   par un groupe d’hommes armés venus de la République du Rwanda.  M. Ndayizeye a indiqué que, pour faire face à  ce genre de perturbation de la paix et de la sécurité, des réunions de sensibilisation s’organisent chaque fois dans le but de renforcer le travail en synergie de la quadrilogie population-forces de l’ordre-administration et justice. Il a enfin  affirmé que la production agricole dans cette province  est satisfaisante.Après cette réunion qui s’est tenue à huis clos, Alain Diomède Nzeyimana, le porte-parole adjoint du président de la République, a indiqué que cette réunion a été beaucoup centrée sur le maintien de la paix et de la sécurité  au niveau de tout le pays en général et surtout sur les frontières du  Burundi avec les pays comme le Rwanda   et la République démocratique du Congo. S’agissant de la question de perturbation de la sécurité, le porte-parole  a affirmé   qu’on a remarqué que  ces groupes armés   qui font toutes ces attaques viennent du Rwanda et que même ceux qui viennent  de la RDC s’organisent au Rwanda.  A cela, il a dit que le chef de l’Etat burundais a invité les gouverneurs de province  à être très vigilants pour éviter que la paix et la sécurité du pays ne soient perturbées.Quant à la protection de l’environnement, M. Nzeyimana  a signalé que le chef de l’Etat burundais a félicité les gouverneurs du fait qu’au cours  de cette année, il n’y’avait pas beaucoup  de cas de feu de brousses  qui se  sont faites remarquer. Ce qui montre  que la question de la protection de l’environnement a été bien maîtrisée. M. Nzeyimana a aussi précisé que, concernant les accidents  de roulage qui s’observent le plus dans certaines routes, le chef de l’Etat burundais interpelle les gouverneurs de travailler en collaboration  avec les services provinciaux chargés des transports afin de réduire ce genre d’accidents qui emportent souvent  des vies humaines.

« Respecter les décisions issues de la  dernière réunion du Conseil national de sécurité »

Le porte-parole adjoint  du président a également ajouté que  le chef de l’Etat burundais a interpellé les gouverneurs de province  de suivre de près pour pouvoir évaluer que les décisions qui ont été prises par le gouvernement du Burundi lors du Conseil national de sécurité, en rapport avec  la suspension des activités de  certaines organisations non gouvernementales  œuvrant au Burundi, ont été respectées dans leurs provinces respectives.  Quant à ce qui concerne la lutte contre la corruption, il a dit que le chef de l’Etat a invité les gouverneurs d’être  vigilants, parce qu’au cours du troisième trimestre de cette année, les recettes au niveau de l’Officie burundais des recettes ont chuté. Une situation qui montre qu’il y a  des fuites en matière des impôts et taxes.  Pour terminer, M. Nzeyimana a mentionné que le chef de l’Etat burundais  a donné beaucoup de conseils aux gouverneurs, et plus particulièrement les invitant à faire tout pour que la paix et la sécurité de notre pays continuent à être  une réalité, et surtout en veillant sérieusement à tous les mouvements de va-et-vient des populations, des biens et services  sur toutes les frontières du pays. 

Avit Ndayiragije

Ouvrir