Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Assemblée nationale > Analyse et adoption du projet de loi relatif à l’éducation

Il a été adopté à l’unanimité

IMG 5428Sous l’égide du président de l’Assemblée nationale, Pascal Nyabenda, les députés se sont réunis, le jeudi 13 septembre 2018, dans une séance plénière qui était dédiée à l’analyse et l’adoption du projet de loi portant ratification par la république du Burundi de l’Accord de don entre la république du Burundi et l’Association internationale de développement (IDA) relatif au financement du Projet d’amélioration des apprentissages en début de scolarité signé le 18 juin 2018. Ils l’ont adopté à l’unanimité.


Dans son exposé des motifs, la ministre ayant l’éducation, la formation technique et professionnelle dans ses attributions, Janvière Ndirahisha, a indiqué qu’il s’agit d’un don équivalent à quarante millions de dollars américains, et que ce projet est d’une durée de cinq ans. Elle a aussi souligné que deux conditions sont exigées pour sa mise en œuvre. Il s’agit de la mise sur pied d’un comité de pilotage et d’un comité technique de gestion du projet ainsi que de l’élaboration d’un manuel de procédures. Selon la ministre Ndirahisha, le financement de ce projet constitue un appui dans la poursuite des actions liées au renforcement des acquis de la réforme de l’enseignement fondamental ; à la révision des programmes de formation des deux premiers cycles de l’enseignement fondamental ; à l’accompagnement des enseignements par les formations intensives et un encadrement de proximité ; à la mise à la disposition pour les écoles, des manuels scolaires et d’autres outils didactiques ; ainsi qu’à l’amélioration du système de gestion des écoles par l’encadrement des parents et des comités. La vision étant de rester dans le contexte de l’Agenda de l’éducation 2030 à travers l’ODD4 (Objectif du développement durable) . Celui-ci consiste à assurer l’accès de tous à une éducation de qualité, équitable et inclusive, et à promouvoir les possibilités d’apprentissage tout au long de la vie.Elle a aussi laissé entendre que ce projet sera réalisé dans toutes les écoles du pays qui organisent l’enseignement des deux premiers cycles. C'est-à-dire de la première année à la quatrième année de l’enseignement fondamental. Ainsi, cette présentation de l’exposé des motifs a été suivie par des questions d’éclaircissement des députés. Après avoir eu des réponses à toutes les questions posées, ils ont adopté ce projet de loi à l’unanimité. 

ASTERE NDUWAMUNGU

Ouvrir