Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Sécurité routière> Accidents de roulage sur la route Rumonge

Le trafic énorme en est la cause

IMG 4070La Rédaction du quotidien d’information Le Renouveau s’est rendue sur la route Rumonge ce mercredi 5 septembre 2018 pour se rendre compte de l’état du trafic routier. Sur cette route, beaucoup d’accidents sont observés à cause du trafic qui est très énorme et suite à la méconnaissance du Code de la route.


Le trançon de la route dont il est question est une partie très fréquentée, et dont le trafic y est énorme. Cela est dû au fait que la capitale Bujumbura s’agrandit du jour au jour, les quartiers ne cessent de naître  dans tous les quatre coins de la capitale. Tous les véhicules, motos, cyclistes et les piétons venant des quartiers Kanyosha, Nyabugete, Ruziba et bien d’autres quartiers passent par la seule route Rumonge. C’est pendant les heures de pointe qu’on observe beaucoup d’accidents.Le matin, les gens se précipitent pour se rendre sur leurs lieux de travail afin d’éviter des retards. Mais, puisque c’est une seule route empruntée par beaucoup d’usagers, l’embouteillage ne peut pas manquer. Des accidents y sont observés à cause du manque d’expérience de la part de quelques conducteurs de voiture et des motards. Le cas le plus récent s’est produit le mercredi 5 septembre 2018, aux environs de 7h35 minutes lorsqu’au moment où une voiture qui était sur la route principale venant de Kanyosha s’est arrêtée pour céder le passage à une autre qui voulait entrer dans la même route principale vers Kanyosha, une moto en excès de vitesse est survenue de derrière et s’est cognée avec le véhicule allant vers Kanyosha. Il n’y a pas eu de dégâts humains ou matériels sauf que le motocycliste a eu un choc au niveau de l’épaule et a été acheminé à l’hôpital pour s’assurer qu’il n’a pas eu d’hémorragie interne. Les passants  que nous avons interrogés ont évoqué les cas des chauffeurs qui garent leurs véhicules n’importe où, surtout les véhicules de transport en commun, à la recherche des clients. Les autres causes d’accidents évoquées sont l’excès de vitesse, la défectuosité des véhicules de transport en commun, les chauffeurs qui conduisent en état d’ébriété et l’ignorance du Code de la route. Ils demandent à la police de sécurité routière de toujours sensibiliser les usagers de la route au respect des règles de conduite.

Sonia Busogoro (stagiaire)

Ouvrir