Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

QUARTIER WINTEREKWA> Etat de certaines routes

Il est déplorable

 

Au quartier Winterekwa, certaines routes sont dans un état déplorable. La principale cause de cet état défectueux est le manque de canaux d’évacuation destinés à orienter les eaux de ruissellement. Cela constitue un obstacle et une gêne pour les usagers de cette route. Ils demandent la réhabilitation de ces routes dans l’immédiat afin de rendre accessible le quartier.  

 

IMG 0009Au quartier Winterekwa situé dans la zone Gihosha en commune urbaine de Ntahangwa en mairie de Bujumbura, certaines routes sont dans un état défectueux et nécessitent d’être réhabilitées. C’est le cas notamment de la grand’route qui passe en face de l’Ecole fondamentale de Winterekwa. Cette route a été gravement endommagée par les eaux de ruissellement qui ont creusé des rigoles en pleine route. Et le manque des canaux d’évacuation destinées à orienter les eaux de ruissellement est la principale cause. La rédaction du quotidien Le Renouveau l’a observé le mardi 8 août 2018, lorsqu’elle faisait un tour dans cette circonscription. Elle a constaté que ce manque de canaux d’évacuation  fait que, quand il est pleut, les eaux de ruissellement manquent d’orientation et creusent des passages en pleine route. Cela constitue un grand obstacle et une gêne pour les usagers de cette route, surtout les conducteurs de véhicules qui sont obligés de contourner les nids-de- poule.Les usagers de cette route se lamentent comme quoi ce mauvais état des routes a  des conséquences multiples sur la vie au quotidien de ces usagers et rend ce quartier inaccessible. Pour les propriétaires véhicules, ces derniers indiquent  que leurs véhicules tombent souvent en panne. Ce qui leur demande fréquemment des frais additionnels pour la  réparation. Certains usagers de cette route qui se sont confiés à la rédaction du quotidien Le Renouveau indiquent qu’ils craignent le pire pendant la prochaine saison des pluies et demandent la réhabilitation de ces routes dans l’immédiat afin de rendre accessible le quartier. 

Emelyne Iradukunda

Ouvrir