Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Province de Rutana > Séance de moralisation de la société animée par le chef de l’Etat

« Faire en sorte que les erreurs du passé ne se reproduisent plus »

 

DSC 0089 1Le chef de l’Etat, Pierre Nkurunziza, poursuit sa campagne de moralisation de la société. Après la province de Ruyigi, c’était le tour de la province de Rutana où il a rencontré la population, les natifs ainsi que les fonctionnaires qui exercent leurs activités en province de Rutana. Ce fût une occasion pour tout le peuple burundais de comprendre qu’il faut tourner la page de mentalité. Il a aussi procédé à l’inauguration de différentes infrastructures dans les provinces de Rutana et Makamba.  

 

A la sortie de cette séance de moralisation, le porte-parole du chef de l’Etat, Jean Claude Karerwa, a indiqué à la presse que la séance de moralisation que le chef de l’Etat a animée rentre dans le cadre de sa campagne de moralisation de la société, une campagne qui est aujourd’hui en sa deuxième année. Selon lui, comme il la fait partout où il passe, le chef de l’Etat insiste sur le fait que le peuple burundais a sombré en quelque sorte dans un chaos suite aux enseignements de l’école coloniale et de l’époque néo-coloniale. « Aujourd’hui, le chef de l’Etat veut, par tous les moyens, jeter les jalons d’un Burundi de filles et fils dignes, d’un Burundi où règnent la paix et la tranquillité, mais aussi d’un Burundi prospère et stable où les générations à venir ne vont pas subir les mêmes affres qu’ont subis les anciennes générations». A la sortie de cette séance de moralisation, le porte-parole du chef de l’Etat, Jean Claude Karerwa, a indiqué à la presse que la séance de moralisation que le chef de l’Etat a animée rentre dans le cadre de sa campagne de moralisation de la société, une campagne qui est aujourd’hui en sa deuxième année. Selon lui, comme il la fait partout où il passe, le chef de l’Etat insiste sur le fait que le peuple burundais a sombré en quelque sorte dans un chaos suite aux enseignements de l’école coloniale et de l’époque néo-coloniale. « Aujourd’hui, le chef de l’Etat veut, par tous les moyens, jeter les jalons d’un Burundi de filles et fils dignes, d’un Burundi où règnent la paix et la tranquillité, mais aussi d’un Burundi prospère et stable où les générations à venir ne vont pas subir les mêmes affres qu’ont subis les anciennes générations». 
 

Ouvrir les yeux pour voir plus loin 

D’après toujours Jean Claude Kararwa, le chef de l’Etat demande aux Burundais d’ouvrir les yeux de leurs corps mais aussi les yeux de leurs cœurs pour voir plus loin et discerner, et pour faire en sorte que les erreurs du passé ne se reproduisent plus. « Il veut un peuple intelligent, un peuple qui ne périt pas à cause de l’ignorance, comme le dit la parole de Dieu sur laquelle il se base ». M. Karerwa souligne aussi que le chef de l’Etat profite de cette occasion pour interpeller tous les Burundais à se mettre ensemble. Il leur parle sans tabou ni contour comme un père qui parle à sa famille. « C’est une occasion pour tout le peuple burundais de comprendre qu’il faut tourner la page pour s’inscrire dans une école nouvelle et dans une dynamique d’un nouveau départ de changement de mentalité pour faire en sorte que le Burundi se place aujourd’hui sur une voie de tranquillité et de stabilité mais aussi de prospérité pour préparer avant tout un avenir meilleur pour les générations à venir ».

Différentes infrastructures ont été inaugurées

Cependant, en marge de cette campagne de moralisation, le chef de l’Etat a  inauguré différentes infrastructures dans les provinces de Rutana et Makamba. A Rutana, il a inauguré l’école technique secondaire de Rutana (ETS Rutana) qui comprend pour le moment une seule section d’informatique de gestion. Le président de la République a aussi inauguré le Centre d’enseignement des métiers de Muzye en commune Giharo ; le centre de santé et le bureau du directeur communal de l’Enseignement de Bukemba. En province de Makamba, commune Kayogoro, le chef de l’Etat y a inauguré l’école fondamentale de Kiyange IV érigée sur la colline Kiyange de la zone Mugeni.En guise de remerciement pour tout ce qu’il fait pour les Burundais, le gouverneur de la province de Rutana a, au nom de la population de cette province, offert quatre vaches au chef de l’Etat. 
Astère Nduwamungu

Ouvrir