Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Gare du Nord> Le visage actuel

Le mouvement de va-et-vient est limité

 

DSC 0047La Gare du Nord n’est plus mouvementée comme avant. On n’y observe plus d’embouteillages ni des bousculades. La mesure de désengorgement a poussé la plupart de gens à déménager vers des endroits plus mouvementés où l’on estime avoir plus de clientèle. Cependant, il existe certaines catégories de gens qui sont à l’œuvre à la Gare du Nord. Ce sont notamment des taximen-vélos, les quelques vendeurs à la sauvette et l’exposition des matelas sans oublier la présence de petits restaurants en plein air.  Ainsi, la route est tellement dégagée qu’elle permet aux conducteurs de rouler facilement.      

 

La situation qui prévaut actuellement  à la Gare du Nord n’est plus comme elle était avant le désengorgement de cet endroit. Le mouvement de va-et-vient a sensiblement diminué. Le quotidien «Le Renouveau»   s’en est rendu compte, le mardi 9 janvier 2018 lorsqu’il était de passage en ce lieu. Tenez ! Point n’est besoin de rappeler que le mouvement était intense avant le désengorgement de la Gare du Nord. Il y avait non seulement des embouteillages et un encombrement liés à la présence de beaucoup de véhicules, mais également des bousculades des personnes qui s’affairaient à plusieurs activités génératrices de revenus. Il y a lieu de citer de petits restaurants, des salons de coiffure, des boutiques, des kiosques à pain, des bistrots, sans oublier des pickpockets qui profitaient de ces bousculades pour soustraire des biens à des passants.  Comme le mouvement n’est plus intense, il va sans dire que cela produit un impact négatif sur la clientèle. La plupart des vendeurs auraient déménagé vers  les centres fréquemment mouvementés. Nous pouvons faire allusion ici au marché de Ngagara II communément appelé « marché Cotebu», au marché dit « Buyenzi City market» communément appelé « Chez Sioni»…Comme on peut le constater, toute personne s’adapte en fonction de la situation telle qu’elle se présente.        Masta Shabani  

Ouvrir