Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

AVENUE DU 3 SEPTEMBRE> Son état des lieux

 Cette voie routière mérite d’être réhabilitée

00aa12L’état de l’avenue du 3 septembre est défectueux. Le risque d’accident pour les véhicules qui évitent les nids-de-poules est élevé. Les marres d’eau sur certaines parties en aggravent la situation. Certains véhicules contournent ce tronçon en empruntant d’autres voies. Les usagers de cette route demandent aux services habilités de la réhabiliter. 


La rédaction du journal « Le Renouveau » s’est rendue le lundi 13 novembre 2017 sur  l’avenue du 3 septembre pour constater son état. Elle est défectueuse sur le tronçon joignant le rond point des Nations unies et le quartier Mutakura. Elle est jonché des nids- de-poule et les marres d’eau sur certaines parties lorsque la pluie tombe en aggrave la situation. Il est temps, si ce n’est pas tard, aux services habilités de la réhabiliter.Si l’on quitte le rond point des Nations unies de la zone de Ngagara vers le quartier Mutakura dans la zone Cibitoke, on est accueilli, à quelques mètres par des nids de poules assez profonds sur toute la route. Les  véhicules ralentissent en essayant de dévier pour éviter les trous les plus profonds.

Les chauffeurs des bus se lamentent que ces trous endommagent les véhicules et que par conséquent, cette situation crée des conflits avec leurs patrons. En effet, les véhicules tombent souvent en panne, avec comme conséquences l’augmentation des frais de réparation dans les garages. Les risques d’accident sont tellement élevés parce  qu’en déviant pour éviter les trous, les véhicules empruntent un même sens et risquent  de se cogner les uns les autres. Sur certaines parties de cette avenue, quelques chauffeurs et rabatteurs ont interrompu leurs activités le lundi 13 novembre 2017 pour boucher les trous avec la latérite pour atténuer la situation.

Le prénommé Atibu a indiqué que cette latérite a été déposée gratuitement et volontairement par les chauffeurs des bennes  à côté  de la route sur certaines parties de la route afin que quiconque, soucieux de  son état impraticable, puisse les utiliser pour boucher ces nids - de - poule. Pour payer ceux qui exécutent cette tâche, chaque véhicule qui y passe doit contribuer volontairement à raison de 500 FBu.Les chauffeurs ont indiqué que les travaux qu’ils étaient en train de faire ne couvrent pas tout le tronçon et sont éphémères. Ils demandent aux services chargés de la réhabilitation des routes de la réparer. Pour contourner cette tronçon, les véhicules qui vont à Carama, Ngagara, Mutakura, Cibitoke et Kinama emprunent l’avenue de l’OUA et continuent avec l’avenue Mgr Buconyori dans la zone Ngagara créant ainsi des embouteillages sur ces voies.

Ezechiel MIisigaro

Ouvrir