Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ENTRETIEN> Sur les causes des abandons scolaires en commune Kiremba nord

L’ignorance de certains  parents et la pauvreté prennent le devant

 

DSC 3259La rédaction du quotidien burundais d’informations Le Renouveau s’est entretenue avec le directeur communal de l’enseignement de Kiremba en province de Ngozi, le mercredi 25 octobre 2017, sur les causes de l’abandon scolaire. L’ignorance de certains  parents et la pauvreté prennent le devant. 

 

Comme l’a indiqué le directeur communal de l’enseignement de Kiremba de la province de Ngozi Gratien Irakiza, il se produit des abandons scolaires dans cette commune. Au cours de l’année scolaire écoulée 2016/2017, les classes de 9e année fondamentale comptaient 577 élèves mais actuellement, ils sont au nombre de 428 alors que nous sommes au début de l’année. Même dans d’autres classes, des abandons scolaires progressifs s’observent, a dit M.Irakiza.Les causes de ces abandons scolaires sont nombreuses. M.Irakiza a révélé, entre autres, la pauvreté qui s’observe dans certaines familles. L’enfant peut se présenter à l’école sans aucun matériel scolaire. A cela s’ajoute l’ignorance de certains parents et enfants qui ne connaissent pas l’importance capitale de l’école. D’autres abandonnent   l’école soit pour aller dans certaines villes comme Bujumbura à la recherche d’une vie  meilleure, soit se livrer à la délinquance, a-t-il ajouté. Concernant la question de certains directeurs qui chassent les élèves à cause du non port de l’uniforme, M. Irakiza a fait savoir que ces directeurs peuvent le faire dans le but de voir si les parents de l’enfant sont incapables de l’acheter. Le directeur communal de Kiremba a indiqué qu’il y a des parents qui n’achètent pas du matériel pour leurs enfants, non  parce qu’ils n’ont pas de moyens mais parce qu’ils ne le veulent pas tout simplement. Suite à l’ignorance à propos de l’importance de l’école, certains parents se présentent souvent dans des bistros alors que leurs enfants sont chassés de l’école suite au manque de matériel.Quant au taux de réussite, M. Irakiza a précisé que la DCE de Kiremba a eu une note d’à peu près 62% au niveau de la province de Ngozi. Des stratégies ont été arrêtées pour améliorer le rendement au concours national au cours de l’année scolaire 2017/2018. A propos des enseignants, M. Irakiza a indiqué qu’il ne peut pas affirmer qu’ils sont en nombre suffisant.

MARTIN  KARABAGEGA

Ouvrir