Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MINISTERE DE L’ENVIRONNEMENT> Signature d’un mémorandum d’entente sur l’établissement d’une zone économique spéciale à Warubondo

Cette zone va favoriser l’entrée des devises dans le pays

 

DSC 4285Le gouvernement de la République du Burundi représenté par le ministre de l’Eau, de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme, Célestin Ndayizeye, a signé le jeudi 9 novembre 2017 à Bujumbura, un mémorandum d’entente avec la société anonyme Procerv sur l’établissement d’une zone économique spéciale(ZES) à Warubondo de la zone Gatumba en commune Mutimbuzi.  

 

M. Ndayizeye a dit que l’idée de l’établissement de cette zone économique spéciale a fait objet d’analyse et d’enrichissement lors d’une réunion que le Deuxième vice- président de la République avait organisée en date du 2 novembre 2015, à l’intention des ministres en charge des finances, de l’environnement et du commerce. Le ministère de l’Eau, de l’environnement, de l’aménagement du territoire et de l’urbanisme, a été saisi pour la recherche du terrain bien disposé pour mieux servir de  zone économique spéciale. Il a fait savoir que la zone économique spéciale est une zone territoriale, géographiquement délimitée et placée sous une autorité administrative et de gestion. Les entreprises qui y sont implantées bénéficient des avantages fiscaux tels qu’une réduction des impôts et des taxes et les marchandises qui y sont fabriquées sont généralement destinées à l’exportation. M. Ndayizeye a ajouté que cette zone économique spéciale va être installée à Warubondo dans la commune Mutimbuzi car, c’est la commune qui est stratégique au niveau économique. Elle offre des avantages environnementaux au niveau géographique dans la mesure où elle est proche du port de Bujumbura, de l’aéroport international et près de la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC). D’où l’avantage indéniable d’attirer des investissements directs étrangers, d’accroître la capacité d’exportation, de favoriser l’entrée des devises, de promouvoir la création d’emplois et de contribuer à la croissance économique pour le pays. M. Ndayizeye a indiqué que dans un délai très proche, les activités vont commencer. 
EVELYNE HABONIMANA

Ouvrir