Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PNUD> Atelier sur le projet « Renforcement de la résilience communautaire à travers la promotion de l’emploi en faveur des jeunes à risque »

Travailler en synergie et bonne collaboration pour la bonne mise en œuvre des activités

 

aaahahahakas Le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) a organisé un atelier d’orientation et de concertation des parties prenantes au projet « Renforcement de la résilience communautaire à travers la promotion de l’emploi en faveur des jeunes à risque, le 12 juillet 2017 à Bujumbura. Travailler en synergie et bonne collaboration pour la bonne mise en œuvre des activités était l’un des objectifs de l’atelier.

 

 La vision était de rétablir et stabiliser les moyens de subsistance, en mettant l’accent sur les jeunes femmes et hommes les plus menacés et les membres des groupes marginalisés dans les communautés affectées par les crises qui ont eu lieu ces derniers temps au Burundi. Selon la cheftaine d’Unité développement durable et création d’emploi au Pnud Marie Ange Kigeme, ce projet sera financé en partie par le gouvernement japonais et une autre partie par le Pnud.
Dans cet atelier, l’objectif était de s’assurer que toutes les parties prenantes impliquées dans la mise en œuvre du projet ont la même compréhension par rapport aux résultats, a-t-elle ajouté. Etaient présents dans cet atelier les parties prenantes comme le ministère en charge de la jeunesse, celui de la Fonction publique, les associations des jeunes, l’administration communale et provinciale, etc.

Neuf cents bénéficiaires seront sélectionnés.

Mme Kigeme a fait savoir que ce projet va être mis en œuvre au niveau de trois provinces en l’occurrence Bujumbura mairie, Rumonge et Makamba. Trois communes sont ciblées dans chaque province. Dans la municipalité de Bujumbura, il s’agit de la zone Nyakabiga, Gihosha rural et Butere. A Rumonge, il s’agit des communes de Rumonge, Muhuta, Bugarama et à Makamba les communes de Makamba, Nyanza-Lac et Mabanda, a-t-elle signifié.
Dans chaque commune, le projet va sélectionner d’une manière équitable 100 bénéficiaires soit 900 au total, c'est-à-dire 50% des jeunes hommes et 50% des jeunes femmes. Ces bénéficiaires seront des jeunes sans emploi, à risque, plus vulnérables par rapport aux autres jeunes de la communauté, a indiqué Mme Kigeme.

Martin KARABAGEGA

Ouvrir