Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Santé>Atelier media sur la semaine santé mère-enfant, 1ère édition 2017

Opportunité d’offrir un paquet d’intervention destiné à améliorer la santé de la mère et de l’enfant

 

DSC00914Le ministère de la Santé publique et de la lutte contre le Sida à travers son Programme national intégré de lutte contre les maladies tropicales négligées et la cécité (PNIMTNC) a organisé le jeudi, 15 juin 2017, un atelier à l’intention des professionnels des médias en vue de les informer et les sensibiliser sur leur implication dans la réussite de la campagne semaine santé mère-enfant prévue du 19 au 22 juin 2017.

 

Dans son discours, Joselyne Nsanzerugeze, assistante de la ministre en charge de la santé publique a fait savoir que cette campagne est une opportunité d’offrir un paquet d’intervention destiné à améliorer la santé de la mère et de l’enfant en particulier aux groupes plus vulnérables pour qu’ils aient l’accès aux soins.
Mme Nsanzerugeze a rappelé que le paquet qui sera offert est composé de l’administration de la vitamine A aux enfants âgés de 6 à 59 mois, le déparasitage à l’albendazole aux enfants d’une année à 14 ans ainsi que les femmes enceintes à partir du deuxième trimestre de leur grossesse. On va aussi donner la deuxième dose du vaccin contre le cancer du col de l’utérus aux filles de la 3e année primaire et celles âgées de 10 ans non scolarisées dans les districts sanitaires de Rumonge et de Ngozi qui sont des districts pilotes pour l’administration de ce vaccin. On va également introduire dans la vaccination de routine le vaccin combiné anti rougeoleux anti rubéoleux pour les enfants de 9 mois à18 mois. Ce vaccin combiné va remplacer le vaccin anti rougeoleux qui était donné à ces enfants. C’est également l’occasion de collecter au moins deux mille poches de sang nécessaires dans diverses situations pour sauver les vies humaines.
Mme Nsanzerugeze a révélé qu’il est prévu de donner la vitamine A à 1 690 896 enfants de 6 à 59 mois. Aussi, 4 308 888 enfants âgés d’une année à 14 ans vont recevoir de l’albendazole tandis que 263 379 femmes enceintes vont être déparasitées. Au moins 95% des filles de la 3e année primaire et celles de 10 ans non scolarisées vont recevoir la deuxième dose du vaccin du cancer de l’utérus dans les districts sanitaires pilotes.
Enfin, la population qui se présentera aux sites de vaccination sera aussi sensibilisée sur la prévention des maladies liées au manque d’hygiène, sur l’usage de la moustiquaire imprégnée d’insecticides à longue durée d’action.
Lucie Ngoyagoye

Ouvrir