Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ART> Son rôle dans le développement du pays


Les œuvres d’art contribuent à éduquer les générations actuelles sur les traditions et les coutumes de la société passée

 

azeqsdcbg L’art est une activité humaine, le produit de cette activité ou l'idée que l'on s'en fait s'adressant délibérément aux sens, aux émotions et à l’intellect. Il joue un rôle important dans la vie du pays et contribue dans divers secteurs du développement du pays. L’art consiste à affirmer l’identité culturelle d’une nation. Les œuvres d’art font partie du patrimoine historique d’une nation, ils contribuent également à éduquer les générations actuelles sur les traditions, les coutumes de la société passée.

 

Dans un entretien que David Kigongwe, président de l’antenne de Bujumbura à la Chambre sectorielle d’art et artisanat, Chaasa, a accordé dernièrement à la rédaction du quotidien d’informations Le Renouveau, il indique que dans notre pays, l’art n’est pas beaucoup développé dans la mesure où les gens ne s’intéressent pas beaucoup aux œuvres d’art. Mais dans d’autres pays, le constat est que l’art est très développé, les étrangers s’intéressent beaucoup aux œuvres d’art et cela fait que les artistes vivent facilement de leur métier.
Pour développer l’art burundais, David Kigongwe a fait savoir qu’on est en train de tout faire dans la Chaasa, au niveau national. Il a cité une coopérative lumière qui sera fonctionnelle vers la fin du mois de Juin. Cela sera une occasion pour les artistes de présenter leurs produits et d’avoir des sites pour écouler leurs produits. On va également créer un site internet où on va publier les œuvres et les objets d’art qui sont produit dans le pays. Il a précisé que des formations ont été organisées et sont en cours au niveau national dans tous les domaines. Il a insisté que ces formations vont faciliter le renforcement des capacités qui feront que les artistes burundais vont produire des objets remplissant les normes et les standards internationaux.

L’art contribue dans divers secteurs de la vie du pays

aaxxws Les œuvres d’art sont considérés comme des mises en forme des facteurs socio-économiques et culturels du pays. David Kigongwe a précisé que l’art contribue à la création d’emplois et au changement de vies de citoyens. Les objets d’art produits par les artistes montrent le passé du pays et contribuent dans la promotion de la culture burundaise. Les œuvres d’art contribuent par les images qu’elles nous renvoient, à nous réapproprier notre culture, à s’identifier à elle et à la défendre comme une source d’originalité et de créativité », a souligné David Kigongwe.
Alphonsine Ntahombaye, directrice de l’art, des spectacles et des loisirs au ministère en charge de la jeunesse, des sports et de la culture, a indiqué que sur le plan social, l’art est un métier qui peut rassembler les gens par une sensibilisation à travers les œuvres produites. Ces gens se mettent en groupe pour le même objectif qui est le développement de leurs familles en général et du pays en particulier. Elle a fait savoir que le produit de l’art montre la vie quotidienne des Burundais, leur histoire, leurs mœurs, leurs croyances et leurs pratiques.

L’art fait entrer des devises dans le pays

Sur le plan économique, Mme Ntahombaye a précisé que les œuvres d’art constituent par leurs auteurs une activité dont le bénéficiaire est ressentie dans toute la communauté, à commencer par l’entourage le plus proche. En effet, les artistes ont besoin du matériel approprié à acheter ce qui fait entrer des taxes au trésor public. Les œuvres d’art sont vendus sur les marchés locaux et dans les places dédiées aux arts comme dans les musées et il ya des touristes qui viennent les acheter, les visiter et qui font entrer des devises dans le pays. Les expositions qui se font au niveau local, sous-régional et même international font entrer des devises également dans le pays et cela a un impact positif sur l’économie du pays.
« Sur le plan culturel, l’art en général et surtout l’art plastique nous rappelle comment la société burundaise était organisée à tous les niveaux. Cela nous révèle la culture de nos ancêtres. L’art burundais fait honneur au pays principalement à travers le tambour, l’héritage légué par nos ancêtres. Cela se remarque dans les sorties effectuées par les tambourinaires à l’étranger où l’image et la culture du Burundi transparaissent à travers le tambour. Aussi, les expositions des œuvres d’art à l’étranger montrent la culture du Burundi et beaucoup s’étonnent de ce savoir-faire du peuple burundais », a dit Mme Ntahombaye. Elle a indiqué qu’au niveau du ministère, on compte organiser une descente sur terrain qui va viser les artistes plasticiens surtout afin de les sensibiliser à travailler en association.

Emélyne Irankunda

Ouvrir