Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CNAP> Ses grandes réalisations en matière de lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre ALPC (CNAP)


« Plus de 29 161 différents types d’armes ont été récupérés ou saisis entre la période de 2009-2017 »

 

aqawxdsz Suite à la situation d’instabilité qu’a traversée le Burundi, la détention illégale d’armes à feu par la population, qui accentue la criminalité, demeure un défi majeur à relever. Pour faire face à cet état de fait, des campagnes de sensibilisation et de désarmement ont été conduites par la Commission nationale permanente de lutte contre la prolifération des armes légères et de petit calibre-ALPC (CNAP) en collaboration avec les forces de défense et de sécurité, en 2009, en 2013 et en 2015 et que plusieurs armes ont pu être récupérées. « Et 29 161 différents types d’armes ont été récupérées ou saisis entre 2009 et 2017»


Dans son exposé lors de l’atelier d’échange à l’endroit des acteurs clés sur les mécanismes et les stratégies de sensibilisation à mettre en œuvre pour la remise volontaire des ALPC détenues illégalement par la population civile en vue de contribuer à la réduction de la violence armée, le président de la CNAP, Laurent Kabura, a indiqué que depuis la création de la CNAP, des activités réalisées dans le cadre de la lutte contre la prolifération des ALPC ont été d’une importance capitale, M. Kabura a notamment cité des réunions de sensibilisation sur les dangers liés à la détention illégale des ALPC et sur la remise volontaire des ALPC, le programme de reconversion des armes remises volontairement par la population, la collecte et la destruction des ALPC, le marquage, la sécurisation physique des stocks d’armes ainsi que le renforcement des capacités dans des domaines variés.
« La vaste campagne de sensibilisation pour la remise volontaire des ALPC détenues illégalement et le programme de remise volontaire d`armes et de désarmement de la population civile qui s`en est suivi depuis mars 2009 jusqu`en avril 2017, ont permis à la CNAP, en collaboration avec les forces de défense et de sécurité, de récupérer plus de 29 161 différents types d’armes », a précisé M. Kabura. Ce dernier a signalé que dans le but d’assurer le contrôle et la gestion des armes de l’Etat, les armes de la police nationale ont été marquées dans les commissariats provinciaux et dans différents postes de police.

Certains défis ont été relevés

M. Kabura a affirmé que malgré les résultats obtenus en matière de désarmement et de lutte contre la prolifération des ALPC, le monitoring sur la violence armée prouve que de nombreux cas d’insécurité (viol, banditisme, conflits fonciers, ) persistent encore, la porosité des frontières étant toujours la base du réarmement de la population, et des armes sont encore aux mains des criminels. Il a également mentionné les défis liés au manque de moyens suffisants pour la mise en œuvre des programmes de désarmement et de lutte contre la prolifération des ALPC ; le manque d’infrastructures permanentes pour abriter le siège de la Commission ainsi que le manque d’une structure d’antennes communales.

Les perspectives d’avenir

En ce qui concerne les perspectives en matière de lutte contre la prolifération des ALPC, M. Kabura a fait savoir que le contrôle et la gestion de ces dernières doivent se poursuivre pour contribuer au renforcement de la sécurité communautaire, préalable à la paix et au développement durables. « Nous allons continuer à organiser des séances de sensibilisation communautaire afin d’accroître la conscience de la population sur les dangers liés aux ALPC, et de récupérer les armes encore détenues illégalement », a promis M. Kabura.


AVIT NDAYIRAGIJE

 

Ouvrir