Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

DJI> Le développement à travers les drones

Le domaine de l’agriculture et des images y trouveraient des solutions à long terme

 

DJI est une compagnie de production des drones. Des drones de différentes sortes qui peuvent servir pour le développement de plusieurs secteurs du développement. Soixante dix pour cent de la marchandise de cette entreprise est écoulée avec 8 millions de dollar par an, ce qui constitue un des plus grands exportateurs de la Chine. Les prix varient entre 300 dollars américains et 10 000 dollars américains selon les sortes de drones. Un moyen d’avoir une vue globale sur le monde à partir des images prises d’en haut, pouvant aller jusqu’à 5000 mètres. Une façon aussi d’irriguer ou de répendre des insecticides dans les champs sans toutefois polluer les milieux environnants. Un entretien avec Oliver Wang, directeur de cette entreprise nous en dit plus.

 

« On n’invente plus. Puisqu’il n’y a plus rien à inventer, on recourt aujourd’hui à l’innovation », indique-t-il. En effet, le monde de la robotique est déjà là depuis des années, mais cette entreprise se donne comme mission de l’innover. Aujourd’hui, on peut faire face aux défis des insectes qui attaquent les champs en utilisant des drones. Des drones qui peuvent parcourir des hectares et des hectares en répandant des insecticides dans tous les sens, et cela est commandé à distance. La vieille méthode d’utilisation des avions avec des dégâts dans la nature sont révolues.
Le monde du sport, fait savoir M. Wang, en profite beaucoup. Des images sont captées, du haut des montagnes selon le genre de compétition en cours. On peut désormais avoir une vue globale d’en haut avec un drone.
A la question de savoir si cette innovation a déjà atteint les pays africains, M. Wang indique que chaque pays fait des commandes selon ses besoins et ses préoccupations. L’Afrique est un continent généralement agricole. Ce qui indique que les drones les plus utilisés en Afrique seraient ceux liés à l’agriculture. Mais on respecte toujours les commandes des clients. Pour le moment, l’entreprise n’est pas encore implantée en Afrique, mais ils espèrent que dans l’avenir les choses vont évoluer. « Nous sommes des jeunes qui se sont mis ensemble pour faire des innovations. Nous n’attendons rien des autres. Nous n’attendons même pas beaucoup de profit, notre désir étant de mettre à découvert des innovations qui peuvent aider à l’évolution du monde. Plutôt nous mettons nos techniques au profit des autres jeunes et nous recevons des candidats qui veulent apprendre », fait savoir Oliver Wang.
Blandine Niyongere

Ouvrir