Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

REGIDESO> Remise du schéma directeur pour le développement de l’alimentation en eau potable

La Régie de production et de distribution d’eau et d’électricité (Regideso), en partenariat avec le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a organisé, le mardi 18 février 2020, la cérémonie de remise du projet de schéma directeur pour le développement de l’alimentation en eau potable de la ville de Bujumbura, à l’horizon 2030. C’est une étude qui a été effectuée en vue de développer le réseau de l’eau dans la  municipalité de Bujumbura.

regideso
Le schéma directeur pour le développement de l’alimentation en eau potable de la ville de Bujumbura a été présenté aux différents intervenants dans le domaine de l’eau et de l’environnement.Le ministre de l’Hydraulique, de l’énergie et des mines, Come Manirakiza a indiqué que la zone d’étude représente environ 159 km2, de forme allongée dans l’axe nord-sud d’environ 25 km de longueur. D’après lui, l’étude réalisée tient également compte des Objectifs du développement durable en matière d’accès à des services d’eau potable. Elle vient aussi répondre à quelques interrogations constituant l’un des grands axes du Plan national de développement du Burundi (PND), relatif à l’amélioration de l’accès aux services de base notamment l’éducation, la santé et la protection sociale, a-t-il souligné.Le ministre Manirakiza a fait savoir que le réseau actuel d’eau potable pour la ville de Bujumbura comporte près de 1 000 km de conduites, environ 25 réservoirs, 11 stations de pompage et 2 stations de traitement.Le chef de la délégation du CICR au Burundi, Philippe Beauverd, a indique que le budget pour la réalisation des travaux nécessaires reste le problème principal. Ce schéma directeur, a-t-il poursuivi, préconise des actions, un ordre de priorité et les budgets correspondants. Il a souligné que développer le réseau de Bujumbura est une nécessité, mais continuer de faire fonctionner les infrastructures existantes en est une autre. Signalons que la dernière actualisation de l’étude du schéma directeur de l’alimentation en eau potable de la ville de Bujumbura a été effectuée en 1997. Cette dernière, alimentée principalement par les eaux du lac Tanganyika, connait des agrandissements qui nécessitent d’être alimentés en eau potable et d’une façon professionnelle. C’est pour cette raison qu’un protocole d’accord et de financement a été conclu entre la Regideso et la CICR pour la réalisation du schéma directeur de l’alimentation en eau potable de la ville de Bujumbura pour résoudre les problèmes liés à l’insuffisance d’eau.

Eric Mbazumutima

Ouvrir