Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MINISTERE EN CHARGE DE L’HYDRAULIQUE> Des perspectives pour la bonne gestion de l’électricité

Suite à la construction de nouvelles centrales hydroélectriques, au niveau tant national que régional, le gouvernement du Burundi attend une surproduction du courant électrique dans les jours à venir. Le ministre en charge de l’énergie, Côme Manirakiza a affirmé que la Regideso doit être scindée pour une gestion plus aisée du courant électrique dans les prochains jours.

energie
Dans un entretien qu’il a accordé à la rédaction du quotidien burundais d’informations Le Renouveau, lors d’une visite qu’il a effectuée à la centrale hydroélectrique de Ruzibazi, située en commune et province de Rumonge, le ministre de l’Hydraulique, de l’énergie et des mines , Côme Manirakiza, a indiqué que depuis quelques temps, beaucoup de centrales hydroélectriques sont en cours de construction, aussi bien au niveau national qu’au niveau régional. M. Manirakiza a ajouté que suite à la construction de ces différentes centrales hydroélectriques,  le Burundi attend une augmentation sensible de la production du courant électrique.« Face à cette surproduction que nous attendons,  le ministère en charge de l’énergie envisage de prendre des mesures afin de bien gérer cette électricité qui est en train d’être produite », a précisé M. Manirakiza.  Selon lui, on a commencé à analyser, non seulement au niveau technique, mais aussi au niveau financier,  pour voir comment  la Regideso pourrait bientôt être scindée en de nouvelles institutions pour que la gestion soit beaucoup plus aisée, et que la clientèle soit également à l’aise.


Mener des actions pour assurer la protection de nos centrales hydroélectriques

En plus de ces mesures qui seront prises dans le but de la bonne gestion de la production du courant électrique, le ministre Manirakiza a informé que  le ministère de tutelle, à travers son personnel, prévoit aussi de mener des actions pouvant contribuer à assurer la protection des différentes centrales hydroélectriques du pays. A cela, il a cité  la participation de son ministère dans le nouveau programme du gouvernement « Ewe Burundi Urambaye », surtout dans la plantation des arbres  sur toutes les collines surplombant  les centrales hydroélectriques.  « Une initiative qui va beaucoup contribuer à l’augmentation de la production de l’électricité », a-t-il rencheri.


Avit Ndayiragije

Ouvrir