Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Presidence de la Republique> Conseil des ministres

Dirigé par le président de la république du Burundi, Pierre Nkurunziza, le conseil des ministres s’est réuni, le mercredi 12 Février 2020, au palais présidentiel Ntare Rushatsi. Il s’agissait d’analyser les projets de loi, d’ordonnance ministérielle et de décret qui étaient à l’ordre du jour dont le projet de décret portant création du Fonds spécial de réduction des risques des catastrophes.   

 presida
Comme le souligne le document reçu auprès du secrétariat général du gouvernement, le conseil des ministres a étudié et analysé le projet de loi portant révision du décret n° 100/39 du 17 février 2016 portant création, organisation, mission et fonctionnement de l’Hôpital de la police nationale du Burundi et le projet de décret portant création du Fonds spécial de réduction des risques des catastrophes, présentés par le ministre de la sécurité publique et de la gestion des catastrophes. Le Conseil des ministres a également étudié le projet de loi organique portant fixation du régime des indemnités du président de la République, du vice-président de la République, du Premier ministre et des autres membres du gouvernement ainsi que leur régime des incompatibilités et de sécurité sociale. Il a été présenté par la ministre de la Justice, de la protection civique et garde des sceaux. La même source souligne que les membres du gouvernement se sont aussi penchés sur une lettre de politique et d’orientations stratégiques en matière de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption, la Stratégie nationale de bonne gouvernance et de lutte contre la corruption  et sur le projet d’ordonnance portant cahier des charges des structures de contrôle interne de l’administration publique burundaise en matière de suivi de la gouvernance. Ils ont été présentés par la ministre à la présidence en charge de la bonne gouvernance.En définitive, ledit document indique que le Conseil des ministres a aussi analysé et étudié la politique nationale de protection de l’enfant au Burundi 2020-2024, présentée par le ministre des Droits de la personne humaine, des affaires sociales et du genre.

Astère Nduwamungu

Ouvrir