Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

SECRETARIAT GENERAL DE LA CEA> Point de presse marquant la fin de la première mission consultative électorale au Burundi

Une mission d’observation électorale sera déployée

000aztreLe secrétariat général de la Communauté est-africaine (CEA) se prépare à déployer une mission d’observation électorale avant les élections générales de mai 2020 au Burundi. Cela a été annoncé par le secrétaire général de la Communauté, Libérat Mpfumukeko, lors d’un point de presse qu’il a animé le samedi 8 février 2020.

Lors de la conférence de presse à la fin de la visite de travail de la mission consultative électorale au Burundi, Libérât Mpfumukeko, a déclaré que la CEA s’est engagé à soutenir des élections crédibles, libres, justes et pacifiques au Burundi.Selon lui, l’année 2020 marque le début d’un cycle électoral qui se déroulera, dans les trois prochaines années, dans les pays partenaires de la CEA. Cela est d’autant plus vrai que la république du Burundi doit se rendre aux urnes en mai 2020, et la République-unie de Tanzanie en octobre 2020, la République de l’Ouganda en 2021 et les Républiques du Kenya et Rwanda en 2022.M. Mpfumukeko est revenu   sur le contenu de l’article 124 du Traité portant création de la Communauté qui reconnaît la nécessité de la paix et de la sécurité dans tous les pays partenaires et qui décrit les approches de mise en œuvre afin d’avoir un environnement stable et sûr au sein de la région.Il a rappelé que la CEA a toujours déployé des Missions d’observateurs électoraux  dans tous ses pays partenaires qui ont organisé des élections au fil des années, conformément aux principes de promotion de la gouvernance démocratique dans l’intégration de ladite Communauté.Les Missions d’observation de la Communauté sont guidées par des instruments et des normes internationaux et régionaux sur la gouvernance, la démocratie, les droits de l’Homme et la liberté, a-t-il précisé.Le secrétariat général de la CEA envisage déployer deux catégories de missions d’observateurs électoraux à savoir une mission d’observateurs électorale à long terme et une autre à court terme. La mission à long terme observera toutes les activités avant, pendant et après les élections tandis que la mission à court terme sera déployée le jour du scrutin.Les normes minimales d’observation électorale de la CEA sont stipulées dans les principes d’observation et d’évaluation électorale de la loi de 2012, qui fixe, entre autres, la portée des missions d’observations électorales.

Eric Mbazumutima

Ouvrir