Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COOPERATION> Signature d’un contrat de don entre le Burundi et le Japon

Quatre-vingt-sept mille neuf cent soixante-six dollars américains octroyés pour l’extension de l’Ecofo Nyakabiga III

00001azsdfgbnhL’ambassadeur du Japon au Burundi, Masahiro Imai, a procédé, le vendredi 7 février 2020, aux cérémonies de signature d’un contrat de don avec la communauté des églises pentecôte  au Burundi (CEPBU). Signalons qu’un montant de  quatre-vingt-sept milles neuf cent soixante six dollars américains a été octroyé par l’ambassadeur du Japon au Burundi en faveur  de l’école fondamentale Nyakabiga III pour son extension.


Dans son mot de circonstance, Masahiro Imai, ambassadeur du Japon au Burundi, a d’abord rappelé que le Japon considère l’éducation comme l’une des  priorités  de sa coopération  avec le gouvernement du Burundi, tout en sachant ensuite que ce domaine est la clé du développement socio-économique et de la sécurité humaine tant au niveau local qu’au niveau national. « Le développement des ressources humaines est la seule voie pour une vie meilleure », a-t-il affirmé. A travers l’appui aux microprojets locaux contribuant à la sécurité humaine (Grant assistance Grassroots Security Projects (GGP)), M. Imai  a ajouté que le gouvernement du Japon accorde cette année un don d’un montant de  quatre-vingt-sept mille neuf cent soixante six dollars américains pour le projet d’extension de l’Ecofo Nyakabiga III.L’ambassadeur du Japon au Burundi a ensuite informé que ce don a comme objectif d’assurer la mise en œuvre des activités de construction d’un bâtiment de trois salles de classe, une bibliothèque, une salle de réunions, une salle de professeurs, un bloc administratif comprenant la direction et le secrétariat. «En plus de cette infrastructure, une partie de ce montant sera également utilisée pour la construction d’un bloc sanitaire composé de dix toilettes pour les élèves, avec aussi une prévision  de soixante quinze bancs pupitres, quinze chaises et dix tables pour les professeurs», a fait remarqué M. Imai. Il a terminé son allocution de circonstance tout en précisant que le don aux micro-projets contribuant à la sécurité humaine GGP est conçu pour promouvoir l’auto-assistance et développer  un sens d’initiatives parmi les communautés de base afin de les inciter à résoudre les problèmes  qui les touchent dans les domaines de l’éducation, de la santé, de l’eau et de l’assainissement ainsi que de l’environnement.

Un ouf de soulagement pour la CEPBU, les parents et élèves de l’Ecofo Nyakabiga III

Quant à l’appui de ce don dans le renforcement du système éducatif tant local que national, Ananias Ntahobari, secrétaire général de la CEPBU, a d’abord rappelé que l’Ecofo Nyakabiga III a dernièrement été victime des catastrophes naturelles au point d’emporter certains de ses locaux. «Comme les efforts de la CEPBU  sont limités suite aux multiples agendas, avoir un tel partenaire pour nous appuyer en vue de  l’extension et de la réhabilitation de cette école constitue un ouf de soulagement aussi bien pour l’église ainsi que pour les parents et élèves bénéficiaires des services de l’école», a-t-il précisé.  Pour Bernard Ntahiraja, assistant du ministre des Affaires étrangères, qui a représenté le gouvernement burundais dans ces cérémonies, il a dans son discours de remerciement salué les efforts et l’appui du gouvernement japonais via son ambassade au Burundi, aux multiples secteurs de la vie de notre pays.

Avit Ndayiragije

Ouvrir