Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE> Audiences

Quatorze lettres de créance ont été présentées au chef de l’Etat

000aaadsrtLe président de la République du Burundi, Pierre Nkurunziza, a reçu, le vendredi 7 février 2020, des lettres de créance de la part de treize pays et une organisation internationale. Suivez le contenu de ces audiences par le biais du porte-parole adjoint du président de la République, Alain Diomède Nzeyimana.


La première lettre de créance est venue du Royaume du Danemark, un pays européen qui a des relations avec le Burundi et qui compte les continuer. La lettre a été présentée par l’Ambassadeur Nicolaj Hejberg Petersen, qui a sa résidence à Kampala.La deuxième lettre a été présentée par l’Ambassadrice de la Géorgie, Zurab Dvalishvili, qui a sa résidence à Addis Abeba. La Géorgie est un nouveau pays qui souhaite ouvrir des relations avec le Burundi, fondées sur le commerce.La troisième lettre a été présentée par l’Ambassadeur Glad Chembe de la République de Malawi, avec résidence à Dar-es-Salaam. Ce pays a manifesté la volonté d’échanger économiquement avec le Burundi.La République des Philippines a été le quatrième pays à présenter sa lettre de créance au chef de l’Etat du Burundi, Pierre Nkurunziza, via l’Ambassadeur Alex Chua, qui a sa résidence à Nairobi. Ce pays se trouve, géographiquement, un peu loin du Burundi mais il compte nouer des relations avec le notre pays.L’Ethiopie est le cinquième pays ; sa lettre de créance a été présentée par l’Ambassadrice Alemtsenay Meseret Gelaw, qui a sa résidence à Kampala. Ce pays qui a des bonnes relations avec le Burundi et qui est connecté au Burundi par les eaux du fleuve Nil, compte améliorer davantage les relations bilatérales.La République islamique du Pakistan a été le sixième pays à présenter une lettre de créance par l’Ambassadrice Saqlain Syedah, qui a sa résidence à Nairobi. Les investisseurs pakistanais comptent venir investir au Burundi. Et le septième pays a été la République de Finlande dont la lettre a été présentée par l’Ambassadrice Riita Swan. Beaucoup d’organisations, originaires de ce pays qui travaillent au Burundi, souhaiteraient améliorer les relations entre les deux pays.Le huitième pays est le Burkina Faso, qui a délégué l’Ambassadrice Ganou Diaby Kassamba Madina, qui a sa résidence à Nairobi. Ce pays africain compte renforcer ses relations avec le Burundi. Le chef de l’Etat du Burundi, Pierre Nkurunziza, a saisi cette opportunité pour rappeler aux autres pays africains, qui ont envoyé leurs ambassadeurs, qu’ils ont des défis communs qui font que ces pays continuent à être des victimes du colonialisme. Il a pour cela demandé à tout un chacun d’être vigilant pour la protection réelle de nos indépendances.

La République Tchèque, représentée par l’Ambassadeur Martin Klepetko qui à sa résidence à Nairobi, a été le neuvième pays. Le nouvel ambassadeur a confirmé que les relations avec le Burundi, n’étaient pas renforcées mais il compte, avec sa nomination, atteindre des nouveaux objectifs.Le dixième pays était l’Italie. Son ambassadeur, Massimiliano Mazzanti, souhaiterait améliorer davantages les relations avec le Burundi, particulièrement commerciales et sportives. Notons qu’il a sa résidence à Bujumbura.La Tanzanie a été le onzième pays. La nouvelle ambassadrice s’est félicitée du fait qu’elle vient représenter son pays dans un pays frère et ami. Elle compte, de sa part, renforcer les relations qui sont déjà très bonnes. Le président de la République du Burundi à remercié le gouvernement tanzanien pour les efforts fournis dans la protection des ressortissants burundais et leur rapatriement.Le douzième pays fut le Japon, un pays ami du Burundi qui fait beaucoup d’activités économiques au Burundi. Et d’ailleurs, au mois de mars 2020, ce pays va commencer les travaux de construction du port de Bujumbura. La lettre de créance a été présentée par l’Ambassadeur Massahiro Imai, il a sa résidence à Kigali.Le treizième pays est la République du Botswana, un pays qui compte aussi avoir des nouvelles relations avec le Burundi. La lettre de créance a été présentée par l’Ambassadeur Gobopang Duke Lefhoko, il a sa résidence à Nairobi.

L’Union européenne, qui est une organisation internationale a aussi présenté une lettre de créance, le nouvel ambassadeur, Claude Bochu, qui a sa résidence à Bujumbura, a déploré le fait que les relations bilaterales entre le Burundi et l’Union européenne ne sont pas bonnes. Il espère, avec sa nomination qu’il va changer beaucoup de choses. Le chef de l’Etat burundais a, de sa part, rappelé que le Burundi est ouvert à tout le monde et le ballon se trouve dans le camp de l’Union européenne. 

Kazadi Mwilambwe

Ouvrir