Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Développement> Plan d’actions prioritaires Burundi 2018-2022

Secteur des technologies de l’information et de la communication, poste et média

 Le gouvernement du Burundi a élaboré les orientations stratégiques et les perspectives de développement. Il fait savoir  que les défis qui ont été identifiés au niveau sectoriel et à travers les consultations communautaires, ont permis de dégager cinq orientations stratégiques. Il s’agit de développer les secteurs porteurs de croissance pour la transformation structurelle de l’économie, le capital humain ; l’environnement les changements climatiques et aménagement du territoire ; la gouvernance ; la sécurité et la sauvegarde de la souveraineté nationale ; ainsi que la mobilisation des ressources innovantes. 


Avec le développement de l’Internet, couplé avec un développement rapide du secteur de la téléphonie mobile, qui elle-même a rapidement évolué pour offrir plusieurs services en utilisant le même support, on est passé du concept traditionnel de Télécommunications à celui de Technologies de l’information ; qui couvre la téléphonie fixe et mobile, l’Internet, la radiodiffusion et le secteur postal. En matière des télécommunications, le gouvernement s’engage à poursuivre sa politique d’encouragement à l’intégration de l’usage des Tic dans toutes les sphères de la société. Il prévoit mettre en œuvre deux objectifs stratégiques à savoir les technologies de l’information et de la communication, les postes et les médias au service du développement ; améliorer la disponibilité et la diversification des services média à travers tout le pays. 

Le secteur des Tic constitue un catalyseur du développement intégral de l’économie 

Le Plan d’actions prioritaires dit que le secteur des Tic est le pilier d’importantes innovations pour le développement, source de compétitivité et de création d’emplois. Ce secteur a enregistré des résultats relativement positifs ces dernières années en termes d’ouverture du marché et d’accès. Cette évolution positive en soi, en termes de nouvelles techniques offertes a suscité de nouvelles questions institutionnelles et de réglementation, finalement de gestion globale du développement du secteur des Tic dans son ensemble. La culture de l’information et de la communication devient une donnée incontournable pour s’adapter aux mutations socio économique irréversible dont le résultat est la mondialisation. La promotion des Tic permettra non seulement le développement du secteur mais également la transformation de l’économie burundaise. Cet objectif sera réalisé à travers trois programmes. Le premier programme en rapport avec l’accès universel aux Tic pour accélérer la croissance économique sera mis en œuvre à travers quatre projets. Il s’agit du renforcement de la culture et la promotion de la recherche appliquée et de l’innovation et Tic; l’appui à la mise en place d’un système d’utilisation des Tic à travers différents projets d’appui institutionnel ; la modernisation et l’extension des infrastructures du réseau de la téléphonie fixe, téléphonie mobile et le Wifi public ainsi que le projet réseau 4GLTE. Le second programme concerne le développement du secteur de l’Internet large bande et des transmissions des données via les réseaux à fibre optique jusque dans les ménages. A travers ce programme, on envisage les projets de promotion de la connectivité large bande en monde rural et la mise en service des équipements d’un réseau GSM adapté ainsi que l’appui à la mise en place d’un centre national de données « Big data center ». 


Le troisième programme concerne la diversification des activités de la poste pour être une entreprise compétitive, innovante, performante et pérenne.

L’inter connectivité des services postaux, le renforcement des capacités du personnel et la modernisation des infrastructures et équipement postaux permettent la poste d’être une entreprise concurrente sur le marché. Ce programme sera mis en œuvre à travers les deux projets dont le renforcement des capacités de la Régie nationale des postes; l’extension et la modernisation des infrastructures et équipements postaux. Le second objectif stratégique vise à améliorer la disponibilité et la diversification des services médias à travers tout le pays. Le PAP indique que le professionnalisme des médias ainsi que les équipements performants et adaptés permettront la migration numérique de la radiodiffusion sonore, la production des programmes spécialisés pour rendre les médias plus compétitifs. Cet objectif sera réalisé à travers le programme de modernisation des équipements et programmes. Ce programme sera mis en œuvre à travers les projets de renforcement des capacités institutionnelles des médias ; l’autonomisation en énergie des centres de réémissions ; la modernisation de la radio-télé diffusion ; l’équipement des télés centres communautaires ; l’équipement de l’Agence burundaise de presse ; l’équipement du CIEP et le projet RCIP2 pour le Setic. 
Source : PAP 2018-2022

Alfred Nimbona

Ouvrir