Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

VIH-Sida> Le dépistage volontaire

Une stratégie efficace pour l’accès à la prévention et au traitement 

Dans le cadre de la Journée mondiale de lutte contre le Sida, célébrée le 1er décembre de chaque année, la rédaction du journal a recueilli les avis des uns et des autres sur le dépistage volontaire du VIH/ Sida. Les avis sont divergents mais la plupart reconnaissent que le dépistage volontaire du VIH/ Sida est une stratégie efficace pour l’accès à la prévention et au traitement. 


Malgré les campagnes de sensibilisation du ministère de la Santé publique et de la lutte contre le Sida sur le dépistage volontaire du VIH/ Sida, il y en a qui hésitent encore de le faire. Certains de nos interlocuteurs indiquent qu’ils ne peuvent pas faire le dépistage volontaire et précisent que la peur de connaître leur état sérologique serait toujours une cause de cette réticence. Par contre, d’autres reconnaissent que le dépistage volontaire est une stratégie efficace pour l’accès à la prévention et au traitement du VIH/ Sida. « Le fait de connaître sa sérologie facilite l’accès aux soins de santé pour les personnes atteintes et cela facilite également de connaître leur santé et savoir le comportement à adopter », ont-ils signalé.

Ils ont indiqué que pour les femmes enceintes par exemple, le dépistage volontaire permet d’éliminer la transmission du VIH/Sida de la mère à l’enfant et la prise en charge de la personne diagnostiquée grâce à un traitement antirétroviral. Mais ils regrettent toujours que  pendant la grossesse, dans la plupart des cas, la femme fait le dépistage seule sans son partenaire. Nos interlocuteurs regrettent également que certaines personnes font le dépistage volontaire occasionnellement, c'est-à-dire avant le mariage et pendant la grossesse alors qu’on devrait le faire régulièrement. Nos interlocuteurs ont terminé en conseillant aux hommes d’accompagner leurs femmes durant la grossesse en faisant ensemble le dépistage volontaire du VIH/ Sida. Et à ceux qui ne font jamais le dépistage, nos interlocuteurs les invitent à le faire régulièrement puisque connaître son état sérologique facilite l’accès aux soins de santé pour les personnes atteintes et connaître également le comportement à adopter.  
 

Emélyne Iradukunda

Ouvrir