Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

RIVIERE NTAHANGWA > Menaces liées à l’effondrement de ses berges

La population environnante est en danger

00000aacccLes glissements des berges de la rivière Ntahangwa menacent la population de Mugoboka. Actuellement, les berges de cette rivière dans le quartier de Mutanga-sud plus précisément du côté  de  Mugoboka,   sont menacées par l’effondrement. Ces glissements font que la route menant à cette localité soit prochainement inaccessible. La population demande au  gouvernement de faire  tout ce  qui est possible pour protéger  cette rivière.


La rivière Ntahangwa sépare le quartier Mutanga-sud et Mutanga-nord du côté Est de la ville de Bujumbura. Dans tous les côtés de ces quartiers, les glissements de terrain deviennent de plus en plus fréquents. Ils risquent même d’emporter les maisons situées tout près des berges. Les  habitants de cet endroit se disent inquiets suite à cette menace permanente. Ils disent que si rien n’ait fait, on verra prochainement toute cette localité de Mugoboka emportée par ces glissements. De ce fait, certaines maisons sont exposées au risque d’écroulement. De même, la route menant à cette localité est menacée. Du côté de Mugoboka I, les glissements ont provoqué l’effondrement de la route  qui la relie avec  Mugoboka II. Suite à cette menace, la population a dû changer de route.

Concernant la question de savoir depuis quand cela a commencé, une des personnes contactée nous a fait savoir que ça ne date pas de longtemps. A la question de savoir les causes de ces glissements, certaines personnes interrogées disent qu’elles ne savent rien. Les autres disent que cela est dû à l’extraction incessante des matériaux de construction, à savoir, le sable, le gravier et les moellons dans cette  rivière.La population dit que cette question de la rivière Ntahangwa devient un défi majeur. Ces mêmes populations  disent que la question de protéger cette rivière les dépasse. C’est dans ce contexte que ces habitants demandent au gouvernement et à ses partenaires de déployer tous les moyens possibles pour protéger les berges de cette rivière. Ils ne tardent pas même à demander à l’autorité compétente de  limiter les activités liées à l’extraction des matériaux de construction dans cette rivière. 

Cédric Ndayikunda (stagiaire)

Ouvrir