Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COMMENTAIRE > Construire ensemble la société grâce aux bienfaits de l’école

Commençons ce commentaire par une question : qui sont les partenaires de l’éducation ? Nous essayons d’y répondre en disant que ces partenaires de l’éducation s’appellent essentiellement les enseignants, les parents d’élèves et les élèves eux-mêmes, sans oublier tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, sont concernés par les questions de l’éducations. Entre les élèves et l’école figure en bonne place un organe très important pour le bon fonctionnement de l’établissement scolaire. Il s’agit du Comité des parents dont le rôle prépondérant est décrit dans un entretien accordé au journal Le Renouveau du Burundi du lundi 4 novembre 2019 par Constantin Havyarimana, directeur du lycée communal Remera en commune Gishubi dans la province de Gitega, nouvelle capitale politique au centre du pays. Dans un établissement scolaire doté d’une représentation des parents opérationnelle, il est observé une éducation menant aux bons résultats scolaires, le Comité des parents constituant un véritable trait d’union entre l’éducateur et l’éduqué, pouvons-nous retenir de cet entretien émanant d’un éducateur qui en sait long. Commençons ce commentaire par une question : qui sont les partenaires de l’éducation ? Nous essayons d’y répondre en disant que ces partenaires de l’éducation s’appellent essentiellement les enseignants, les parents d’élèves et les élèves eux-mêmes, sans oublier tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, sont concernés par les questions de l’éducations. Entre les élèves et l’école figure en bonne place un organe très important pour le bon fonctionnement de l’établissement scolaire. Il s’agit du Comité des parents dont le rôle prépondérant est décrit dans un entretien accordé au journal Le Renouveau du Burundi du lundi 4 novembre 2019 par Constantin Havyarimana, directeur du lycée communal Remera en commune Gishubi dans la province de Gitega, nouvelle capitale politique au centre du pays. Dans un établissement scolaire doté d’une représentation des parents opérationnelle, il est observé une éducation menant aux bons résultats scolaires, le Comité des parents constituant un véritable trait d’union entre l’éducateur et l’éduqué, pouvons-nous retenir de cet entretien émanant d’un éducateur qui en sait long. Après la famille, l’école est un lieu de socialisation par excellence. Outre les connaissances intellectuelles qu’elle procure, l’école permet l’acquisition des valeurs positives permettant aux gens de vivre de façon humaine et responsable en société. C’est pourquoi nous pouvons lire et relire aisément dans l’entretien en question que l’école constitue une nouvelle famille pour l’élève et qu’une bonne collaboration entre le Comité des parents et l’établissement scolaire se manifeste notamment par le bon résultat de l’élève tant en milieu scolaire qu’en milieu social. C’est dire que les connaissances intellectuelles doivent aller de pair avec une éducation humaine sans laquelle les antivaleurs prendraient le dessus sur les valeurs indispensables pour l’édification d’une société où les humains vivraient en symbiose, la bonne marche vers le développement. Une parfaite coopération entre le Comité des parents er l’établissement scolaire s’impose donc pour que l’école soit un véritable lieu du savoir-faire et du savoir-être. Construire ensemble la société grâce aux nombreux bienfaits que procure l’école devrait être notre mot d’ordre dont la représentation des parents et les enseignants devraient être porteurs, pour que l’école soit ce que la société attend d’elle, c’est-à-dire une école accompagnant l’élève dans une éducation à la fois sociale et intellectuelle, pour reprendre les propos de Constantin Havyaririmana.Souhaitons donc un partenariat de mieux en mieux constructif entre le Comité des parents  et l’école car le bon fonctionnement de cette dernière en dépend, un bon fonctionnement conduisant vers une éducation humaine et intellectuelle pour le bien des élèves et de celui de la société entière.                               

Pascaline Biduda                               

Ouvrir