Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Présidence de la République> Clôture de la retraite gouvernementale

Une note de 95 % a été accordée aux membres du Gouvernement comme appréciation globale

 

DSC 0625Le président de la république du Burundi, Pierre Nkurunziza, a procédé, le mercredi 6 novembre 2019, à la clôture de la retraite gouvernementale qui a eu lieu au chef-lieu de la province de Gitega, capitale politique du Burundi, du 5 au 6 novembre 2019. Il s’agissait d’évaluer les projets programmés depuis 2015. Il a accordé aux membres du Gouvernement une note de 95% pour les travaux réalisés.  

 

A la sortie de cette retraite, le porte-parole du Gouvernement, Prosper Ntahorwamiye, a indiqué qu’à la première journée  il  s’agissait d’une retraite un peu spéciale puisque c’était la dernière retraite de fin de législature. Selon lui, il était question de faire une évaluation sur  tous les projets programmés depuis le début de la législature, c'est-à-dire depuis 2015 jusqu’en 2020. « Il était question d’évaluer les projets qui étaient prévus, ceux qui ont pu être réalisés et ceux qui n’ont  pas pu l’être et prendre quelques engagements juste pour les quelques mois qui restent ». D’après M. Ntahorwamiye, il faut comprendre qu’une évaluation pareille n’est pas facile. « La spécialité de la retraite d’aujourd’hui, il était question de préciser les projets qui, visiblement,  d’ici juin 2020, ne seront pas terminés et qui feront objet peut-être de remise et reprise des prochaines institutions qui seront issues des élections de 2020. Le chef de l’Etat a demandé aux membres du Gouvernement et à leurs collaborateurs de ne pas baisser la garde sous prétexte que c’est à la veille des élections mais plutôt de travailler jusqu’à la dernière minute puisque la confiance est permanente. « Donc, ils doivent continuer à travailler », a ajouté M. Ntahorwamiye.A la deuxième journée, c’était beaucoup plus  un renforcement de ce qui a été dit à la veille, comme l’a indiqué M. Ntahorwamiye. « Il s’agissait, plutôt et surtout, de préciser les engagements que les ministres vont prendre dans ces quelques mois qui restent». Le chef de l’Etat a ainsi terminé en donnant beaucoup de conseils aux membres du Gouvernement. Il leur a notamment demandé d’être au-dessus de la mêlée puisque quand on est nommé membre du Gouvernement, c’est une dignité assez élevée. « On sait qu’on provient des  partis politiques, des régions, on a dés convictions religieuses différentes mais il a demandé qu’on doit travailler dans la dignité pour tout le monde ». Pour conclure, le président de la République a accordé une note de quatre-vingt-quinze pour cent  aux ministres, comme appréciation globale, a souligné le porte- parole du Gouvernement.

Astère Nduwamungu

Ouvrir