Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PERSONNES VIVANT AVEC HANDICAP> Certains problèmes qu’elles rencontrent dans la société

L’accès aux infrastructures appropriées, un des défis majeurs

 

DSC 1140La catégorie des personnes vivant avec  handicap dans la société burundaise fait face à pas mal de difficultés. Et le problème d’accès à certains services à la suite du manque d’infrastructures appropriées est l’une des principales difficultés. 

 

Dans un entretien accordé à la rédaction du journal « Le Renouveau », Siméon Barumwete, membre de l’UPHB (Union des personnes handicapées au Burundi), a d’abord indiqué que depuis les années antérieures, les personnes vivant avec handicap ont été négligées dans l’obtention de certains avantages comme toutes les catégories des différentes couches sociales. Pour cela, il a mentionné les problèmes liés à certains services suite au manque criant d’infrastructures adéquates. « Par exemple, pour des services  qui se font dans des constructions en étages, il faut qu’il y’ait des ascenseurs afin de permettre aux personnes vivant avec handicap de monter dans les bureaux pour accéder à ce dont ils ont besion », a suggéré M. Barumwete. M. Barumwete a ensuite ajouté la faible inclusion et représentativité  des personnes vivant avec handicap dans les insistances de prise de décision. S’agissant d’autres difficultés, M. Barumwete a évoqué  le manque de latrines qui sont destinées aux personnes vivant avec handicap. 

« Que les textes de lois qui protègent cette catégorie de gens soient mis en application »

A la question de savoir ce qui peut être fait pour que les personnes vivant avec handicap puissent être protégées dans la société burundaise, M. Baru-mwete a informé que depuis la création des associations qui luttent pour le bien-être des personnes vivant avec handicap, certaines avancées ont été faites, surtout au niveau du Gouvernement suite aux plaidoyers des membres de ces associations. A cela, M. Barumwete a signalé les différents textes et lois qui ont été ratifiés et promulgués pour assurer la protection des droits des personnes vivant avec handicap au Burundi. «Pour plus de sûreté et de considération dans notre société comme les autres peuples burundais, il faut que  les lois régissant notre protection soient mise en application », a insisté M. Barumwete. Pour terminer, ce dernier a demandé à toutes les sociétés et autorités habiletées de plaider pour la mise en application de ces lois afin que la protection, l’inclusion, la représentativité des personnes vivant avec handicap au Burundi soit une réalité.

Avit Ndayiragije

Ouvrir