Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ART> Bujumbura Music Awards

Bernice the Bell, choisie comme meilleure artiste traditionnelle

 

IMG 2090La société « King’s nation » a organisé  «Bujumbura music awards » pour remercier, encourager et promouvoir les artistes burundais qui ont bien travaillé pour l’an 2019. Cet événement très significatif pour les artistes s’est déroulé dans les enceintes de l’Institut français du Burundi. Différents prix ont été décernés aux meilleurs artistes. 

 

Bernice Irumva (Bernice the Bell) est l’une des artistes qui avaient  participé dans cette compétition. Dans un entretien qu’elle a accordé à la rédaction du quotidien « Le Renouveau », elle fait savoir qu’elle avait participé dans deux catégories dont meilleurs artistes féminins et meilleurs artistes traditionnels. Bernice the Bell a été choisie comme meilleure artiste traditionnelle dans la catégorie des meilleurs artistes traditionnels tandis que dans la catégorie des meilleurs artistes féminins, c’est Miss Erica qui a été choisie. Elle a ajouté que  de tels événements ont une importance capitale dans la promotion de la musique burundaise et dans la détection des talents burundais en matière d’art.  « Le fait d’encourager les artistes pour les activités qu’ils ont menées pendant toute l’année est un grand signe de reconnaissance qui montre que les artistes sont suffisamment suivis et soutenus dans leur métier.  Cela suscite aussi une autre forme de compétitivité entre les artistes et les pousse à travailler assidûment.» En ce qui est de la façon dont elle s’était préparée pour arriver à cette victoire, Mme Irumva fait savoir qu’elle n’a pas eu beaucoup de problèmes car elle a suffisamment travaillé cette année. « Je me suis préparée au moment de l’Isanganiro Award que j’ai pu remporter. J’ai eu la chance aussi de participer dans le Star d’intégration culturelle africaine  (Sica).  Le Burundi s’est classé deuxième et  toutes ces occasions m’ont offert un temps suffisant de me préparer.  Je tiens alors à remercier les organisateurs de cet événement qui m’ont permis de continuer à écrire mon histoire en matière d’art traditionnel. Cela me permet de fournir beaucoup d’efforts pour pouvoir gagner plus de trophées.» Elle indique qu’elle continue à se préparer pour les autres festivals qui vont se dérouler l’année prochaine et elle espère y obtenir aussi une bonne une place.                                                                                                                         

Olivier Nishirimbere

Ouvrir