Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PNSR > Rôle des sites avancés dans la planification familiale

Ils donnent accès aux méthodes contraceptives

 

IMG 202Pour accroître le taux de couverture contraceptive, le ministère en charge de la santé en collaboration avec les directions provinciales de la santé a créé des sites avancés dans des endroits reculés. L’objectif est de permettre à toute la population d’avoir accès aux méthodes contraceptives pour pouvoir espacer et limiter les naissances. 

 

Dans un entretien accordé au quotidien « Le Renouveau », le directeur du PNSR (Programme national de santé de la reproduction), Juma Ndereye, a fait savoir que certains coins, surtout à l’intérieur du pays se trouvent loin des structures de soins qui donnent différentes méthodes contraceptives. Par conséquent, la population qui vit dans ces coins reculés a des difficultés à avoir accès à ces méthodes. « C’est pour cette raison que nous constatons une faible couverture contraceptive dans lesdits coins. Pour pallier ce problème, nous travaillons en collaboration avec les directions provinciales de la santé pour répertorier les endroits reculés par rapport aux structures de soins afin de se convenir sur un lieu où ériger un site qui va servir les méthodes contraceptives à la population environnante », a-t-il mentionné.Dr Ndereye a précisé que ces sites avancés jouent un rôle très remarquable dans la planification familiale. Car, les gens qui ne voulaient pas parcourir une longue distance pour solliciter les méthodes contraceptives auprès des centres de santé, ont dans ce cas les facilités pour les avoir. Aussi, les prestataires de soins qui travaillent pour ces sites collaborent avec les agents de santé communautaire pour sensibiliser la population proche des méthodes contraceptives qui sont disponibles. Ces agents donnent aussi des informations en rapport avec la planification familiale afin de briser des rumeurs qui circulent autour des méthodes contraceptives. Notre source a signalé que le but est d’accroître la couverture contraceptive dans des endroits reculés par rapport aux structures de soins.Le directeur du PNSR a affirmé que ces sites avancés ont déjà donné de bons résultats. Il a donné un exemple des sites avancés situés dans certains coins de la Province de Kayanza qui ont contribué dans l’augmentation du taux d’utilisation des méthodes contraceptives.Il a enfin appelé les directions provinciales de la santé de signaler les coins qui n’ont pas de structures de soins qui sont proches afin que le ministère en charge de la santé puisse voir comment y mettre des sites avancés pour faciliter l’accès aux méthodes contraceptives par la population environnante.        

Rose Mpekerimana

Ouvrir