Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Marché de Ngagara> Faible occupation des stands

Les raisons de leur fermeture sont diverses

 

DSC08287Le marché de Ngagara situé au quartier III de ce dernier est faiblement occupé. Beaucoup de stands bien aménagés sont toujours fermés. Les raisons sont diverses comme l’ont fait savoir les commerçants ainsi que le commissaire de ce marché. 

 

Quand on essaie de faire le tour du marché, le constat est que par rapport au nombre total des stands, ceux qui sont occupés sont moins nombreux. Dans un entretien avec Anastase Sazi, commissaire du marché, il a fait savoir que ces stands sont fermés suite au manque de clients. La plupart des habitants de ce quartier s’approvisionnent dans d’autres marchés ; ce qui fait que les commerçants manquent de clients. A ce moment, ils ne peuvent pas continuer à travailler à ce rythme.M. Sazi a indiqué que cette situation occasionne un manque à granger à la mairie car les propriétaires de ces stands ne peuvent pas payer des taxes. Pour que les clients puissent augmenter, il serait mieux de créer d’autres activités tout près du marché. M. Sazi propose par exemple d’aménager des parkings des bus de transports qui vont à l’intérieur du pays. Il propose également de prévoir des places à l’intérieur du marché destinés à vendre différents produits par gros. A ce moment, les clients pourront augmenter. Pour Roger Nizigiyimana, vendeur des produits de beauté, beaucoup d’autres commerçants ont déménagé depuis la réhabilitation du marché vers d’autres marchés notamment le marché Ngagara II, dit « Cotebu ». Ces commerçants n’ont pas voulu regagner le marché habituel. Ils sont déjà habitués marché Ngagara II où ils reçoivent beaucoup de clients.M. Nizigiyimana a également indiqué que les commerçants qui sont restés à ce marché sont peu nombreux. Ce sont les commerçants qui exercent ce travail pour leur compte sans utiliser d’autres gens. 

Lucie Ngoyagoye

Ouvrir