Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

ASSEMBLEE NATIONALE> Audience accordée à la délégation de FemWise-Afrique

La représentativité des femmes a rassuré la délégation

 

DSC02486Le Réseau panafricain des femmes pour la prévention des conflits et la médiation (FemWise-Afrique) est rassuré de la représentativité des femmes dans les instances importantes du Burundi. Cela a été dit par la co-présidente de ce Réseau, Catherine Samba-Panza, après l’audience qui a été accordée à la délégation dudit Réseau par le président de l’Assemblée nationale, Pascal Nyabenda, le vendredi 7 juin 2019. 

 

Le président de l’Assemblée nationale a discuté avec la délégation de FemWise-Afrique des questions importantes qui concernent les lois pour les femmes, a fait savoir Catherine Samba-Panza, après l’audience.Pour elle, il fallait faire un plaidoyer auprès de l’Assemblée nationale  burundaise puisqu’il y a beaucoup de contraintes juridiques dans les sociétés. « Nous avons noté que l’Assemblée nationale burundaise était même déjà occupée par une série de questions juridiques pour améliorer la vie des populations en général et surtout le sort des femmes », a indiqué Mme Samba-Panza.  « Nous avons noté que conformémént à la Constitution burundaise, le Parlement est en train d’examiner ou a déjà examiné une série de lois qui mettent les femmes à une certaine position car elle prévoit au moins 30% pour les femmes dans les instances importantes. Cela nous a rassurées sur la possibilité pour les femmes d’être mieux représentées aux postes électives ».Selon toujours Mme Samba-Panza, d’autres préoccupations ont été exprimées pour que le Parlement burundais continue à prendre des lois qui tiennent compte de la perspective d’égalité des hommes et des femmes. « Nous avons une oreille attentive de la part du président de l’Assemblée nationale qui nous a rassurées ». La co-présidente de FemWise-Afrique a mentionné que cette rencontre avec l’institution qui s’occupe des lois au nom du peuple était importante pour cette délégation.

Eric Mbazumutima

Ouvrir