Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CROIX ROUGE DU BURUNDI> Face aux catastrophes naturelles

Les actions préventives sont privilégiées

00000000aaaaaa1La Croix-Rouge du Burundi est l’une des organismes humanitaires à l’œuvre au Burundi mais elle reste souvent remarquable après les moments de catastrophes. Certains se demandent si, elle intervient dans la prévention des catastrophes naturelles comme elle intervient après leur avènement. Pour le président de la Croix-Rouge, Pamphile Kantabaze, des actions préventives sont importantes quand il s’agit des épidémies que pour les catastrophes liées aux changements climatiques.


Ces derniers jours, il s’observe des cas répétitifs de catastrophes naturelles et d’autres manifestent déjà des signes de leur avènement, notamment au quartier Winterekwa de la zone urbaine de Gihosha. Plus d’un alors se demande la part de la Croix rouge dans la prévention des catastrophes, aussi longtemps qu’on la voit en premier quand ces catastrophes surviennent ici et là. Le président de la Croix-Rouge du Burundi, Pamphile Kantabaze, dit que la Croix- rouge ne reste pas les bras croisés mais qu’elle intervient même avant les catastrophes. Il rappelle ici que les observateurs de loin ne peuvent remarquer que des actions menées après la catastrophe. « Mais sachez que, souligne-t-il, même si des actions préventives ne sont pas directement visibles, cela ne signifie pas qu’elles n’existent pas. Que ce soit au niveau des institutions publiques ayant la gestion des catastrophes dans leurs attributions ou de la Croix-Rouge, à travers nos volontaires, nous prévenons les catastrophes. Car ce ne sont seulement pas les éboulements, les glissements de terrains et les inondations qui font les catastrophes naturelles, mais également des épidémies », a-t-il indiqué.   M. Kantabaze ajoute qu’une action préventive accrue est menée pour le cas des épidémies. « Pour ce qui est des glissements de terrain ou des inondations, dit-il, nous pouvons seulement consulter les prévisions climatiques des experts en la matière et nous préparer en conséquence pour pouvoir venir en aide aux éventuelles victimes. Cela veut dire que nous élaborons un plan prévisionnel car les prévisions climatiques peuvent changer. En ce qui nous concerne, nous ne pouvons que cela même si notre but de tout les temps est de prévenir les catastrophes ».Malgré cela, M. Kantabaze réaffirme la plus grande capacité de la Croix Rouge quand il s’agit d’assister les victimes des catastrophes naturelles et il confie que celle-ci est toujours disposée pour cette affaire.  

MIREILLE KUBWAYO (STAGIAIRE)

Ouvrir