Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

KIRUNDI> Chez les enfants et les jeunes adolescents

Il est indispensable dans leur éducation

 

DSC07616Le kirundi est notre langue maternelle parlée dans  tout le pays. Il est consideré comme une grande richesse heritée de nos enceitres. La rédaction du quotidien « Le Renouveau » s’est entretenue le mercredi 9 janvier 2019 avec Frédine MASENGESHO, professeur à l’Ecole secondaire technique d’administration sur l’importance de l’apprendre aux enfants et aux jeunes  adolescents. 

 

« Apprendre aux enfants le kirundi est un devoir que chaque parent pourrait faire sien. Il aide à conserver la coutume du pays. En se réferant aux proverbes et adages que les gens utilisaient dans le temps, dit-elle, Il ne faut jamais tuer un lézard de peur que ta mère ne soit coupé de sein ». Cela permettait aux jeunes nourrissons de respecter les etres vivants qui nous entourent. En respectant ces derniers, il revient de respecter la vie humaine. L’enfant aura dans son cœur  le sentiment de respecter la vie en géneral.Les entretiens, les devinettes ainsi que les conseils donnés par les parents,  contribuaient beaucoup à l’éducation », raconte-t-elle. La langue maternelle est une grande richesse que nous a donnée le créateur si beaucoup d’entre nous  le savaient. Un jour, raconte –t-elle, je me suis rendue en Tanzanie quand tout à coup j’ai entendu une personne derrière moi qui m’appelle en kirundi. J’ai été beaucoup impressionnée de savoir cette personne qui parle la même langue que moi. C’était vraiment une grande joie.Le kirundi reste indispensable dans la vie des jeunes adolescents, pour le renforcement de la culture burundaise. Dans le temps on parlait à l’aide des adages  à une jeune fille qui se prépare pour le mariage.  L’importance de faire aimer la langue maternelle aux jeunes est que cela pourrait freiner la dévalorisation de notre culture qui se fait à une grande allure et pourrait augmenter l’amour de notre patrie. Mme Masengesho termine en faisant un appel  aux parents des enfants de s’assoir ensemble et leur parler de l’importance de parler le kirundi.

Irène Niyongabire (Stagiaire)

Ouvrir