Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

CROIX-ROUGE> Conférence de presse

Sous le thème : « Interventions communautaires dans le cadre de la prévention du VIH/SIDA et de la tuberculose »

 

DSC 2328La Croix-Rouge a animé ce vendredi le 6 octobre 2017 une conférence de presse sur son programme « Renforcement de la réponse communautaire au VIH et à la tuberculose ». L’intention était de faire connaître l’objectif du programme et les grandes réalisations dans l’exécution dudit programme. 

 

Le programme qui sera exécuté du 1er Mars 2016 au 31 décembre 2017 a pour but de contribuer à la réduction morbidité et la mortalité liée au VIH et à la tuberculose. Les panelistes à ladite conférence de presse ont exposé sur divers sujets. Alexis Nzeyimana, expert chargé de la réponse de la société civile, a d’abord présenté  les  priorités en matière d’intervention communautaire. Il explique que celles-ci se trouvent dans le plan stratégique national et  sont cadrées et cohérentes avec la politique nationale. Ces priorités sont entre autres l’intensification de la prévention des nouvelles infections; le renforcement de la prévention de la transmission de la mère à l’enfant ; La réduction de la mortalité chez les personnes vivant avec le VIH ; l’atténuation des impacts ; l’amélioration de la coordination et de la gestion des fonds. Le représentant de Onusida lui, a exposé sur les priorités mondiales en matière de lutte contre le Sida. Les réalisations ont été présentées par Sylvère Ncabwenge qui a indiqué que  177.836 jeunes sont sensibilisés sur la prévention contre VIH/Sida et la tuberculose à travers les causeries éducatives et 1935 jeunes formés sur le VIH/tuberculose, la santé de la reproduction, la prévention des violences sexuelles et basées sur le genre (VSBG) et  PTME pou ne citer que cela. Il a parlé aussi des activités à exécuter au cours du 4e trimestre 2017, parmi lesquelles la mise en place des cliniques juridiques pour l’appui aux survivants des VSBG y compris les enfants et la formation des 300 miniers sur la coinfection tuberculose/VIH, santé reproductive et PTME. Il rappelle aussi que le programme cible entre autre, les personnes vivant avec le VIH, la population carcérale, les réfugiés et les jeunes adolescents de 15 à 20 ans. Les panélistes ont ensuite répondu aux questions des journalistes.

Eric SABUMUKAMA (Stagiaire)

Ouvrir