Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

PROVINCE DE NGOZI> Travaux de développement communautaire et distribution de l’aide alimentaire par le chef de l’Etat

Les Burundais ont appris à compter sur leurs propres forces

 

Le chef de l’Etat, Pierre Nkurunziza, a effectué les travaux de développement communautaire en zone Mivo de la commune Ngozi et à Hayiro de la commune Mwumba en province de Ngozi, le samedi 3 juin 2017. Après ces travaux, il a octroyé une aide alimentaire aux populations vulnérables de ces deux communes.

 

Dans ses activités du samedi 3 juin 2017, le chef de l’Etat, Pierre Nkurunziza, s’est joint à la population de la zone Mivo en commune Ngozi. Là, il s’agissait de mélanger le ciment et le gravier pour paver les échoppes du marché moderne de Mivo en construction.
Comme l’a indiqué Radjabu Songambere, l’administrateur de la commune Ngozi, ce marché sera composé de 123 échoppes. Il est en train d’être construit grâce à la contribution de la population par le biais des travaux communautaires et les commerçants donnent les moyens financiers. Il sera composé de 113 blocs et le coût total s’élèvera à 250 millions. Si rien ne change, ce marché sera inauguré au mois d’août 2017.
En commune Mwumba, le chef de l’Etat s’est aussi joint à la population de cette commune dans les travaux de développement communautaire. Il s’agissait de faire l’extension de l’Ecofo Hayiro de la zone Buye en construisant 3 salles de classe et un bloc administratif. Les travaux consistaient là aussi à mélanger le gravier et le ciment pour faire le pavement de ces salles de classe en construction.

L’octroi de l’aide alimentaire aux populations vulnérables.

En zone Mivo de la commune Ngozi, le chef de l’Etat a donné une aide alimentaire constituée de riz à 300 ménages vulnérables et chaque ménage recevait 10 kilos. En commune Mwumba, le chef de l’Etat a octroyé également du riz et du haricots à 800 ménages vulnérables de toute la commune à raison de 10 kilos par ménage. La ministre de la Justice et garde des sceaux, Aimée Laurentine Kanyana était présente dans toutes ces activités.

Martin Karabagega

Ouvrir