Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

MSPLS> Lancement de la campagne de vaccination contre la méningite

« La vaccination protège tout le monde, faites vous vacciner »

 

DSC 1442Le ministère de la Santé publique et de la lutte contre le sida (MSPLS), à travers son Programme élargi de vaccination (Pev) , a procédé, le mardi 4 décembre 2018, dans la commune Rutegama, province de Muramvya, au lancement de la campagne de vaccination contre la méningite à méningocoque de sérogroupe A. Le ministre de la Santé publique et de la lutte contre le sida, Dr Thaddée Ndikumana, a invité toutes les personnes ciblées à se faire vacciner. 

 

La population de la commune Rutegama, composée en grande partie d’élèves qui sont dans les écoles primaires, a répondu à cette activité. Il y avait également des parents qui avaient amené leurs enfants car la vaccination ciblait les personnes ayant entre une année et 29 ans. Dans le mot d’accueil, l’administrateur de Rutegama, Vivina Ndayambaje, a souligné que la population de Rutegama reste reconnaissante aux efforts réalisés par le gouvernement du Burundi, à travers le MSPLS, en ce qui concerne l’amélioration de la santé de la population burundaise.De son côté, le gouverneur de la province de Muramvya, Laurent Nicimbesha, a d’abord souligné que la paix et la sécurité règnent dans la province de Muramvya malgré la présence de certains malfaiteurs. Il a ensuite remercié le gouvernement du Burundi pour sa grande préoccupation de la santé de la population.  

La méningite est une maladie infectieuse, souvent mortelle

Le représentant de l’Unicef au Burundi, Jeremy Hopekins, qui a représenté les agences du Système des Nations unies au Burundi, a rappelé que la méningite est une maladie bactérienne, infectieuse, contagieuse et souvent mortelle. Cette maladie, a-t-il dit, frappe lourdement la zone subsaharienne d’Afrique qui s’étend de l’Ouest à l’Est du continent africain dont le Burundi fait partie.  Jeremy Hopekins a indiqué que le Burundi avait connu de grosses épidémies de méningite, ce qui a amené l’Organisation mondiale de la santé  (OMS) à recommander la conduite des campagnes de vaccination de masse contre la méningite. Il a fait savoir que trois stratégies de vaccination seront utilisées, à savoir la stratégie fixe au niveau des centres de santé, la stratégie avancée dans les zones d’accès difficile et la stratégie mobile.Il a promis que les partenaires du Système des Nations unies, Gavi alliance et les partenaires pour la vaccination, les Organisations non gouvernementales et la société civile resteront à côté du MSPLS pour relever à un niveau élevé la santé de la population burundaise.Jeremy Hopkins a enfin remercié le gouvernement du Burundi pour ce choix judicieux de cette campagne de vaccination qui contribuera à l’amélioration de la santé de la jeunesse burundaise qui représente 77% de la population du Burundi.

Près de huit millions de Burundais sont attendus pour être vaccinés

Le ministre de la Santé publique et de la lutte contre le Sida, Thaddée Ndikumana, a d’abord précisé que cette campagne de vaccination va se dérouler du 4 au 13 décembre 2018 sur tout le territoire national. La population ciblée a un âge compris entre une année et 29 ans, soit 7 898 903 personnes attendues. Il a pour cela demandé aux administratifs, aux agents de sécurité, aux responsables des établissements scolaires et des églises ainsi qu’ aux associations de promotion de la santé de la population, de faire en sorte que le plus grand nombre de personnes ciblées soit vacciné.Le ministre Ndikumana a rappelé que la dernière vaccination contre la méningite a été faite au Burundi, il y a 26 ans, c’était en 1992, au moment où cette maladie avait frappé la province de Ruyigi. Il a enfin invité toutes les personnes ciblées à se faire vacciner.

Kazadi Mwilambwe

Ouvrir