Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

COMMERCE > Certains petits marchés de la municipalité de Bujumbura

Ils fonctionnent anarchiquement

 

Même si les petits marchés de la mairie de Bujumbura facilitent les pesonnes vulnérables comme les personnes âgées qui n’ont plus de force nécessaire pour parcourir de longues distances, il serait important que les emplacements soient rationnalisés pour permettre le passage des véhicules. Il reviendrait aussi aux marchands de les tenir  propres en vue d’éviter des maladies liées au manque d’hygiène.    

 

Il existe plusieurs petits marchés dans la municipalité de Bujumbura. Ils fonctionnent sans tenir compte des normes liées à l’implantation d’un marché. Le quotidien « Le Renouveau» s’en est rendu compte, le lundi 26 novembre 2018, lorqu’il faisait un tour dans certains quartiers de la mairie de Bujumbura. Tenez ! Ces marchés de fortune existent dans les zones comme Bwiza, Nyakabiga, Buyenzi, Cibitoke, Kamenge etc…. Et s’il est vrai qu’ils sont d’une certaine importance pour la population locale, il n’en demeure pas moins vrai qu’ils sont à doses différentes  gênants d’une manière ou d’une autre. Ils retraississent par exemple les avenues, rendent les alentours insalubres eu égard à l’hygiène qui est quelque peu tumultueux. En outre, ils sont dépourvus des lieux d’aisance et de l’eau potable. Tous ces facteurs réunis semblent concourir à une situation désagréable pour la population. Quand on sait que les marchands et les consommateurs éprouvent des difficultés pour notamment se soulager. Il est aussi vrai qu’ils ne facilitent pas correctement la circulation des véhicules sans oublier qu’ils pourraient être source d’accident. Le moins que l’on puisse dire pour l’instant est que les marchands se sentent concernés par l’hygiène. Egalement, ils pourraient s’arranger à ce que les avenues soient dégagées. La population a besoin de plus d’aération dans le milieu qui l’entoure. De cette manière, il y a moyen d’éviter des maladies qui pourraient être provoquées par l’insalubrité. Encore faut-il que les emplacements destinés particulièrement aux vivres frais comme les légumes, les fruits, les fretins frais, … soient régulièrement tenus propres.

Masta Shabani

Ouvrir