Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Assemblée nationale> Préparatifs de la 9e édition des jeux interparlementaires

Elle est prévue au mois de décembre

 

DSC04966Le Burundi va abriter au mois de décembre les jeux interparlementaires de la Communauté est-africaine (CEA). C’est dans cette optique que le comité d’organisation comprenant différentes délégations des pays membres de la CEA s’est réunie le mardi 6 novembre 2018 dans les enceintes de l’Assemblée nationale pour mieux se préparer à la bonne organisation de ces jeux. 

 

D’après Alexis Badian Ndayihimbaze, porte-parole de l’Assemblée nationale, la CEA organise chaque année les jeux interparlementaires. En 2018, c’était le tour du Soudan du Sud, mais ce pays a signalé son incapacité d’organiser ce genre de compétitions. Les présidents des parlements de la CEA ont pris cette question en mains et ont décidé que cette compétition se déroule au Burundi.La délégation burundaise a échangé avec les délégations de l’EALA (Assemblée législative des Etats de l’Afrique de l’Est) surtout en ce qui concerne tout le nécessaire pour le bon déroulement de cette 9e édition. Il s’agit, entre autres, des terrains de jeux (football, basketball, netball, volleyball, etc.) ainsi que les infrastructures d’accueil comme les hôtels. La délégation rwandaise, absente à cette réunion, informe qu’elle se joint au reste de la délégation pour les préparatifs de ces jeux interparlementaires. Mais nous attendons que le Rwanda confirme sa participation à cette édition, a souligné M.Ndayihimbaze.

La province de Ngozi, choix de la délégation burundaise

Le porte-parole de l’Assemblée nationale a également indiqué que les dates de déroulement de ces jeux vont être décidées lors de cette réunion. Ces parlementaires de l’EALA vont ensuite faire une descente sur terrain pour faire le constat de l’état des lieux de ces différentes infrastructures. Le parlement burundais propose que ces jeux interparlementaires de l’EALA se déroulent au chef-lieu de la province de Ngozi car, a-t-il expliqué, toutes les conditions sont réunies pour que cette province accueille cette compétition. Il sera possible que certains matches se déroulent à Bujumbura, d’autres à Ngozi, dans la mesure où plusieurs disciplines vont être jouées lors de cette compétition, mais c’est aux participants à cette réunion de prendre la décision, a-t-il ajouté.                                                     

Yvette Irambona

Ouvrir