Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Famille> Leur réorganisation, après la rentrée scolaire

Une nouvelle organisation est mise en place

13 wwwwwIl y a quelques jours, les enfants qui étaient en vacances d’été ont regagné l’école.  Dans leurs familles respectives, les choses changent. L’organisation familiale devrait nécessairement changer. D’après Pauline Musabimana, parent, les familles s’organisent autrement après la rentrée scolaire.


« Une nouvelle organisation est mise en place juste après que les enfants quittent la maison pour l’école », a fait savoir Pauline Musabimana dans un entretien qu’elle a accordé à la rédaction du  quotidien burundais d’informations Le Renouveau.   Celle-ci  nous parle de la réorganisation de sa famille quand ses enfants regagnent l’école.L’interlocutrice parle d’abord de la réorganisation du point de vue des travaux ménagers. Elle fait savoir que pendant les vacances,  tous les travaux de ménage sont assurés par ses enfants. « Le travailleur domestique (groom)  rentre chez lui quand les vacances commencent et mes enfants prennent sa relève », explique Mme Musabimana. Elle poursuit  que les grooms deviennent rares à la fin des vacances ; causant ainsi la difficulté à trouver un autre  pour  prendre la relève des enfants qui regagnent l’école. « Pour cela, je devrai moi-même essayer de me reveiller tôt pour executer certains travaux avant que je ne me rende au travail», signale Pauline Musabimana. Celle-ci ajoute que même les enfants doivent avoir chacun sa tâche  quand ils rentrent et cela ne prendra  fin qu’après l’arrivée du nouveau groom.

A côté de ces travaux ménagers, Mme  Musabimana parle aussi la réorganisation du temps et signale qu’elle commence à gérer le temps pour  ses enfants chaque fois qu’ils regagnent l’école. «J’organise un horaire pour que  chaque activité ait son temps, et cela dans le but d’éviter le zèle chez les enfants », poursuit-elle. En plus, Mme Musabimana fait savoir que les préparatifs à la rentrée scolaire laissent les  familles dans la misère. Elle fait savoir qu’après avoir totalisé tout le nécessaire pour que les enfants soient en ordre à l’école,  certains parents éprouvent la difficulté de continuer à couvrir les besoins vitaux de la famille.  « Les jours d’après la rentrée scolaire sont souvent difficiles pour certaines familles, les parents  passent ici et là à la recherche des moyens financiers pour combler ceux écoulés dans les préparatifs de la rentrée scolaire », conclut notre interlocutrice.

Eric Sabumukama

Ouvrir