Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Ambassade de Chine au Burundi> Réception offerte à l’occasion du dernier sommet de Beijing 2018 du FCSA

Une occasion de revenir sur les profits des conclusions dudit sommet pour l’Afrique et le Burundi

13 0ajjjjjjjAprès la clôture du sommet de Beijing 2018 du Forum sur la coopération sino-africaine (FCSA) qui s’est tenu du 3  au 4 septembre 2018, l’ambassade de la République populaire de Chine au Burundi, a organisé une réception à l’endroit de différents hauts cadres du gouvernement burundais ainsi que de différents responsables et professionnels  des médias œuvrant au Burundi. L’ambassadeur de Chine au Burundi a profité de l’occasion  pour revenir sur les avantages des recommandations issues de ce sommet pour l’Afrique et pour le Burundi.
Dans son discours de circonstance, l’ambassadeur de la République populaire de Chine au Burundi, Li Changlin, a indiqué que cette réception a été organisée dans le but  d’informer les  différentes hautes autorités  burundaises  sur les principales recommandations et promesses tenues par la Chine lors de ce sommet du FCSA, ainsi que sur ses avantages à l’endroit des pays africains en général et le Burundi en particulier. M. Li a d’abord indiqué que lors du sommet de FCSA, les participants ont adopté la déclaration de Beijing  et le plan d’action 2019-2021. Il a ensuite dit que le premier document relate le principal consensus  pour l’avenir de coopération  entre la Chine et  l’Afrique, et les deux parties se sont entendues sur la défense du multilatéralisme, d’une économie mondiale ouverte et d’une opposition  à l’unilatéralisme et au protectionnisme.

« Travaillons en étroite collaboration pour renforcer notre coopération gagnant-gagnant» « Dans le cadre de la  coopération gagnant-gagnant,  un mémorandum d’entente sur l’initiative  nommé « Ceinture  et route » a été également signé par tous les participants dudit sommet du FCSA, lequel avait comme thème central : Construisons une communauté de destin par la coopération gagnant-gagnant », a rappelé Li Changlin. S’agissant des éléments saillants du discours qui a été prononcé  par le président chinois lors de l’ouverture de ce sommet, M. Changlin  a signalé que le président chinois a précisé les cinq principes dans le développement des relations entre la Chine et l’Afrique. Il s’agit de ne pas s’immiscer dans les affaires intérieures africaines,  ne pas imposer notre volonté à l’Afrique et ne pas chercher des intérêts politiques égoïstes dans notre coopération en matière d’investissement et de financement, etc. Pour ce qui est de la construction d’une communauté de destin, il dit que le président a beaucoup insisté sur les six domaines dans lesquels les deux parties devront s’engager. Il s’agit par exemple du partage de responsabilité, de la prospérité culturelle et l’harmonie entre l’Homme et la nature, etc.  M. Changlin a terminé son discours en affirmant qu’avec toutes les recommandations, les accords en entente  et conclusions issues dudit sommet, la République populaire de Chine, à travers  leurs ambassades a promis d’accélérer la coopération sino-africaine par une coopération gagnant-gagnant.
« Un gros profit: les huit initiatives pris dans ce sommet, coïncident avec les objectifs du PND burundais »Quant à Bernard Ntahiraja, assistant du ministre des Affaires étrangères, qui a également représenté le gouvernement, il a salué les efforts engagés par la République populaire de Chine  dans le but de soutenir l’Afrique en général et le Burundi en particulier dans  les projets de développement durable.  S’agissant des différentes recommandations et initiatives qui ont été mises en place par la République populaire de Chine dans le  but de renforcer la coopération gagnant-gagnant entre ces deux parties, M. Ntahiraja  a affirmé que le Burundi va en tirer profit  parce que les huit initiatives majeures prises pour développer  l’Afrique coïncident avec  les objectifs du plan national de développement qui a été récemment adopté par le gouvernement du Burundi.  M.  Ntahiraja  a enfin remercié très vivement le gouvernement chinois pour les différents dons qui ont été accordés au gouvernement burundais pour que ce dernier  puisse renforcer le développement  dans les différents secteurs qui constituent la vie nationale.Avit Ndayiragije

Ouvrir