Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Société> Le matériel scolaire

Avec la rentrée scolaire, les prix baissent

013Cahier 02Les parents qui achètent le matériel scolaire le font dès le mois d’août. Mais ce qui s’observe avec la rentrée scolaire montre que, parfois il y a une certaine spéculation sur les prix de la part des commerçants. Les parents se demandent pourquoi certains matériels scolaires deviennent discutables alors qu’avant les prix étaient strictement stables. De toutes les façons, cela est un avantage pour ceux qui les achètent tardivement.


E.N. est un parent qui affirme qu’il vaut mieux acheter le matériel bien avant. Selon elle, parfois on a beaucoup d’enfants à charge. On doit acheter beaucoup de cahiers, de livres et d’autres matériels scolaires. Si on met du temps à les acheter, nous ne serons pas en mesure de tout acheter à la fois. Parfois, on achète par douzaine. Ce qui veut dire que nous visons la réduction, et nous achetons des cahiers par tranches, jusqu'à ce que tous les enfants aient du matériel suffisant pour la rentrée. Un autre parent dit que, parfois, on a peur que les prix montent. D’habitude avec la rentrée scolaire, les prix de certains matériels scolaires ont tendance à monter. Avec les problèmes financiers que vivent certaines familles, il vaut mieux que ces cahiers et autres matériels soient stockés bien longtemps avant la rentrée scolaire.  A cet effet, on a constaté qu’avec le mois de  septembre, les prix  des  cahiers  varient avec les commerçants. 

Par exemple,   un cahier de  100 feuilles qui  se vendait  de 1 000 FBu à 1 200 FBu peut aujourd’hui s’acheter à 900 FBu. A la question de savoir pourquoi ces prix baissent, les commerçants ne donnent pas de réponses claires, certains même préfèrent sourire en passant. Il faut aussi savoir qu’en ce qui concerne d’autres matériels, les prix sont négociables. Ce sont ceux des livrets de lecture et d’exercices, les boîtes mathématicales et bien d’autres. De toutes les façons, les parents s’en réjouissent. Eux qui n’étaient pas habitués a ce phénomène en cette période disent qu’il vaut mieux que les prix baissent car la rentrée scolaire est une période beaucoup plus difficile pour beaucoup de parents. Seulement, ils recommandent que les commerçants ne jouent pas sur la spéculation des prix au moment de la rentrée scolaire car, en ce cas, les ménages en sont affectés. 

Blandine Niyongere

Ouvrir