Publications de Presse Burundaise, Rohero I Avenue de la JRR N°17 Immeuble le SAVONNIER, Téléphone standard : (257) 22 22 62 32, Fax :(257) 22 22 58 94, email: pressequotidienne@yahoo.fr

Commune Mutimbuzi> Construction d’un bassin d’écrêtement

Lutter contre les inondations de Carama

 013 aibbbbUn projet de construction d’un recueil des eaux provenant des collines surplombant le quartier Carama est en train d’être aménagé pour lutter contre les inondations. Ces travaux sont exécutés par l’entreprise ECBROH sous la supervision de l’Abutip. Ce projet pourra mettre fin aux inondations survenues souvent pendant la saison des pluies. 


Au niveau de la rivière Gasenyi, depuis l’amont, des constructions sont en train de se faire dans le but de mettre fin aux inondations habituelles remarquées lors de la saison pluvieuse surtout à Carama. Ces inondations ont causé plusieurs forfaits en vies humaines et en matériels. Des enfants sont morts noyés, des maisons ont été détruites, etc.Pour pallier ce défi, plusieurs actions ont été déjà faites, d’autres sont en train d’être réalisées. Ce sont notamment la construction d’un pont à Carama sur la route Bubanza, la construction des autres ponts aux environs et sur la rivière Gasenyi, tout cela pour lutter contre les inondations.Les habitants des environs vont pousser un ouf de soulagement car, mis à part ceux qui ont eu la mal-chance d’habiter tout près de la rivière Gasenyi, tous les habitants avaient du mal à se déplacer pendant ou après une pluie intense. Les habitants rencontrés sur place ont montré leur joie en voyant les constructions qui sont en train d’être faites à cet endroit. Les maisons abandonnées  vont bientôt être réhabilitées, et les activités génératrices de revenus qui sont effectuées sur cette route vont se dérouler normalement. Les habitants ont demandé que les caniveaux soient gardés en bon état pour que l’eau puisse couler normalement. Chacun est interpellé pour pouvoir garder les caniveaux propres. Cela contribuerait à lutter contre les inondations. Les élus locaux sont aussi appelés à faire respecter le bien public. Les parents qui avaient du mal à envoyer leurs enfants seuls à l’école, vont bientôt être soulagés. Tels sont les avis des habitants des environs de la rivière Gasenyi.

ALINE NSHIMIRIMANA

Ouvrir